Quand l’UMP sollicitait Taubira pour entrer au gouvernement…

« Quand on vote FN, on a Taubira » (Copé)

Lors d’une conférence de presse, le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a mis en garde  les électeurs tentés par le vote FN en affirmant que « quand on vote Front national, on a la gauche qui passe » et « on a Christiane Taubira », la garde des Sceaux, devenue la principale cible de la droite.

Mais Jean-François Copé a oublié que Nicolas sarkozy avait proposé un ministère à Christiane Taubira au nom de l’ouverture… comme le soulignait  14.06.2007 un article du Monde


Christiane Taubira, l’ancienne candidate (PRG) à la présidentielle de 2002, a confirmé aujourd’hui sur Radio Guyane (RFO), « avoir été approchée » par l’entourage de Nicolas Sarkozy en vue d’entrer au gouvernement de François Fillon. La députée guyanaise, candidate à sa propre succession, a même précisé avoir été contactée « avant la fin de la présidentielle », mais « avoir alors décliné l’offre ».

Christiane Taubira a tenu ces propos lors d’une émission de débat en direct l’opposant à Rémy-Louis Budoc, conseiller régional UMP, son adversaire au second tour des législatives.