Quand Mélenchon recevait le dictateur Bachar El-Assad.

Comme on peut le voir sur cette photo, Jean-Luc Mélenchon, grand admirateur de la dictature communiste chinoise , incommensurable aficionado du régime castriste,  amoureux fou de l’autocrate chavez, héritier autoproclamé de Robespierre, n’a pas refusé  en 2001 d’aller accueillir sur le tarmac de l’aéroport d’Orly, le dictateur syrien Bachar El-Assad, qui aujourd’hui massacre une partie de son peuple.

On serait en droit d’attendre un peu plus de courage de la part d’un révolutionnaire et d’un anti-fasciste comme Méchantfion. Mais nous savons que pour les lâche comme Méchantcon, il est plus facile de jouer aux grands résistants face à des adversaires politiques que l’on désigne soit même comme fasciste, que contre des vrais dictateurs aux méthodes expéditives. Devant des vrais fascistes, Mélenchon se comporte comme l’ont toujours fait les socialistes, il lève la patte….et se met au garde à vous.

Mélenchon a finalement une bonne tête de collabo….