Quand Nicolas sarkozy soutenait Hillary Clinton et dénonçait Trump

cw0052ywgaahoqj

sark1

«Il se trouve que moi je suis l’ami d‘Hillary Clinton (la candidate démocrate, ndlr)»,

a rétorqué l’ancien chef de l’État jeudi sur BFMTV. «Qu’est-ce que j’ai à voir avec Monsieur Trump?», s’est-il insurgé. «Vous me faites penser aux mêmes, qui en 2007, faisaient campagne contre moi. À l’époque, j’étais comme Bush. Alors que j’étais ami et que je connaissais déjà Barack Obama», a affirmé Nicolas Sarkozy.

source

« Je ne suis pas américain mais j’ai travaillé avec Hillary Clinton. J’ai mesuré qu’on pouvait lui faire confiance, qu’elle a du courage », a affirmé lundi Nicolas Sarkozy, lors d’un Facebook Live depuis la Social Room d’Europe 1.


Quand Sarkozy voyait en Trump un candidat « effrayant » qui « ne mérite pas tant d’intérêt que cela »

Lors d’un meeting à Londres [en mars 2016], Nicolas Sarkozy a dit trouver « terrifiant qu’il y ait 30% d’Américains qui peuvent se reconnaître » dans Donald Trump. « Ça fait frémir. Ça me fait frémir aussi sur l’état d’une partie de l’Amérique profonde », a-t-il ajouté.

[…] « Ce monsieur ne mérite pas tant d’intérêt que cela. Ce qui est assez effrayant c’est l’impact qu’il a. Je trouve terrifiant qu’il y ait 30% d’Américains qui peuvent se reconnaître là-dedans », a déclaré Nicolas Sarkozy lors d’un meeting dans un grand hôtel londonien devant environ 500 personnes de la communauté française.

« Ça fait frémir. Ça me fait frémir aussi sur l’état d’une partie de l’Amérique profonde », a ajouté le président du parti Les Républicains, dénonçant le « populisme » et la « vulgarité » du candidat républicain …]

Le JDD