Économie, Écologie...

Quelques mythes monétaires dont il faut se défaire… pour bien commencer l’année

Libre propos de Bruno Lemaire, professeur émérite HEC

  1. Seule la banque centrale crée de la monnaie. Non, la monnaie créée par la banque centrale ne correspond, en France, qu’à moins de 10 % de la monnaie réellement utilisée dans les échanges (Au Royaume Uni, c’est encore moins)
  2. La banque centrale fabrique seulement des billets.
 Non, l’essentiel de la monnaie créée par la banque centrale est sous forme scripturale, électronique, elle ne va servir qu’aux banques privées.
  3. Les banques privées ne créent pas de monnaie, elles se contentent de la faire circuler. C’est faux, les banques privées créent de la monnaie dès qu’elles accordent un crédit (et en détruisent dès que ces crédits sont remboursés)
  4. Les banques sont des intermédiaires entre les épargnants et les investisseurs. C’est en partie faux (voir mythe 4). De très nombreux crédits sont créés « à partir de rien » (ex nihilo)
  5. L’argent créé par les banques va en priorité aux entreprises productives.
 C’est faux : Seule une petite partie des crédits (8 % au Royaume Uni) va aux entreprises, le reste alimente la spéculation boursière et immobilière, directement ou par le biais des marchés dérivés.
  6. La sphère financière est essentielle à l’économie, sans elle pas de richesses créées.
 C’est faux. Seule l’économie réelle, celle qui produit des biens et services, crée de véritables richesses. En revanche, la finance peut, hélas, bloquer l’économie réelle, puisque l’on peut considérer que les circuits financiers correspondent à l’huile ou au sang de toute économie moderne. Mais rien n’impose que ces circuits soient « privés ».

Un dernier slogan, encore plus faux, si l’on peut dire : qui paye ses dettes s’enrichit. Il n’y a qu’à voir la Grèce, le Portugal ou l’Espagne pour comprendre à quel point c’est faux.

source : Nation Presse

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE