Culture, idées, Média...,  Politique,  vidéo

Racisme anti-blanc : Florilèges de témoignages à l’attention d’ Anne Hidalgo (vidéos)

Si la droite la plus bête du Monde peut se vanter d’avoir comme chef de file Jean-françois Copé, la gauche la plus manipulatrice de l’univers peut s’honorer de compter dans ses rangs Anne Hidalgo.
Incarnation du stalinisme bobo, l’élue parisienne est parvenue en une semaine à montrer l’étendu de son sectarisme et de sa bêtise idéologique.
Elle s’est d’abord ridiculisée en affirmant que le FN a soutenu l’occupation allemande. Damned ! Ce parti, n’ayant été crée qu’en 1972, n’a pas pu siéger aux côtés de tous les ministres socialistes du gouvernement de Vichy. Et n’en déplaise aux affabulateurs de gauche, Jean-Marie Le Pen, qui à l’époque n’était qu’un adolescent, n’a jamais été décoré comme le fut François Mitterrand de la Francisque
Anne Hidalgo devrait comprendre une bonne fois pour toute que la propagande des années 70 ne fonctionne plus. Il est fini le temps où le PS pouvait enfumer le péquin moyen en affirmant des contre-vérités historiques. L’inversion accusatoire a eu son heure de gloire mais ne convainc plus que quelques militants congestionnés du bulbe.

Après des déclarations aussi hasardeuses, on aurait pu penser que la précieuse ridicule aurait opéré un replis discret et silencieux, loin du tintamarre médiatique, au fond d’une tanière en Sibérie. Il n’en fut rien.
Courageuse et n’étant pas femme à se taire, Anne Hidalgo a décidé qu’il serait bon que la terre entière sache la subtilité de ses réflexions en matière de racisme anti-Blanc. L’irrésistible bécassine s’est donc lancé dans le vide, sans parachute et a jugé qu’il est très grave… de parler de racisme anti-blanc!

On aura rarement entendu argument plus stupide. Si Anne Hidalgo ne veut pas entendre parler de chose grave, qu’elle s’installe sur un nuage au pays des bisounours, ainsi elle sera épargnée par le tragique du réel.
Car de toute évidence Anne Hidalgo a rarement eu l’occasion de croiser des français victimes du multiculturalisme que la gauche et la droite leur ont imposé.

Nous lui proposons donc une séance de rattrapage. D’abord on l’invite à prendre connaissance de l’étude de l’INSEE qui dévoile que 18% de français avouent avoir été victimes de racisme anti-blanc.
On lui conseille ensuite de lire le livre de tarik-yildiz : « Le racisme anti-blanc. Ne pas en parler : un déni de réalité ».
Et pour finir, la conseillère municipale de Paris peut également regarder les vidéos qui suivent, ainsi elle ne prendra pas le risque de traverser une cité où elle pourrait y entendre des choses graves.

Voir aussi:

Pourquoi l’antiracisme est devenu une idéologie totalitaire (Radio Courtoisie)
http://www.prechi-precha.fr/2012/09/02/pourquoi-lantiracisme-est-devenu-une-ideologie-totalitaire-radio-courtoisie/