Racisme anti-français /FNJ : Charlotte licenciée pour avoir témoigné ? (vidéo)

Le FNJ a lancé récemment une campagne contre le racisme Anti-Français. Trois vidéos ont été mises en ligne sur internet. Sur chacune de ces vidéos on voit des jeunes français témoigner sur les agressions qu’ils ont subi. L’une de ces victimes se nomme Charlotte. Or la vidéo du témoignage de Charlotte a disparu.

Qu’est-il arrivé à cette vidéo ?. Pourquoi a-t-elle été supprimée ? La jeune Charlotte aurait-elle été obligée de se censurer.

Le journal minute nous donne la réponse :

Les journalistes sont totalement passés à côté d’un joli scandale impliquant pressions patronales, intimidation, entrave à la liberté d’expression et harcèlement « citoyen. »

En effet, pas un mot n’a été écrit ou prononcé sur le fait qu’une des vidéos de la campagne du FNJ – celle de la jeune Charlotte – a été retirée du site. Ap­paremment, de vigilants confrères auraient reconnu la voix de la jeune femme, qui travaillerait dans un grand hebdomadaire national.

Dénoncée par ses collègues, elle a été convoquée par ses em­ployeurs qui ont très vite mis les points sur les « i », lui intimant no­tamment l’ordre de retirer son té­moignage. Des sources (très) pro­ches de son entreprise affirment que, dans les couloirs – et dans son dos – on la traite désormais de « salope » et de « facho. »

Sa souffran­ce, son statut de « victime du racisme » ? « Tout le monde s’en fout, c’est pris comme un simple prétexte pour faire monter l’extrême droite ». La malheureuse, n’ayant pas de CDI, serait déjà sur le départ.

Imagine-t-on le scandale si un salarié pré­caire, d’origine immigrée, su­bissait des pressions de son em­ployeur et la vindicte de ses con­frères, simplement pour avoir osé ra­conter sa souffrance dans le ca­dre d’une campagne antiraciste ?
Évidemment– nos confrères sont décidément distraits – après cette amusante polémique, pas un article n’a été consacré au fond du problème, soit l’important sujet de société posé par l’irruption en Fran­ce d’un racisme anti-Français… Du grand travail de journaliste !

La vidéo a été remise en ligne.  Charlotte ne risque plus rien, elle est au chômage….