Rencontre avec un éleveur bio qui ne veut pas d’abattage rituel pour ses bêtes

Christine Tasin de résistance républicaine donne la parole à un éleveur bio de Camargue. Il est ouvertement contre l’abattage rituel qu’il considère comme une pratique barbare. Son soucis est le bien être animal. Un sujet qui ne semble pas vraiment intéressé les verts, nos écologistes auto-proclamés étant plus motivés par l’idée d’interdire le défilé militaire du 14 juillet.

Notre éleveur revient aussi sur la taxe religieuse que nous payions aux musulmans lorsque nous achetons sans le savoir notre viande halal. Une contribution financière qui s’apparente à la dîme; cette redevance était en effet destinée à rétribuer le service public assuré par l’Église au Moyen-âge et fut supprimer à la Révolution française.

La situation actuelle montre donc une nouvelle fois que l’UMP, le PS, les verts et le Front de gauche sont capables, quand il s’agit de satisfaire les revendications religieuses de certaines « minorités », de remettre en cause les acquis et les fondements de notre république. Mais, rassurez-vous, ils continuerons sans pudeur et sans l’ombre d’une gène, à délivrer des certificats de loyautés républicaines…

Des Tartufes, on vous dit, ce sont des tartufes !. En revanche, notre éleveur est un paysan. Il est donc tout à la fois, pragmatique, sensible et cultivé.