Retraites : Quand la gauche manifestait contre la réforme Fillon et l’allongement de la durée des cotisations. (vidéo)

L’Assemblée nationale a rétabli mercredi l’allongement progressif de la durée de cotisation à 43 années d’ici 2035, une mesure phare du projet de loi sur les retraites rejeté par le Sénat.

L’article 2 du texte, examiné cette semaine par les députés en nouvelle lecture, prévoit d’allonger la durée de cotisation, à partir de la génération 1958, d’un trimestre tous les trois ans, pour atteindre 43 ans (172 trimestres) en 2035.

« Nous assumons de promouvoir l’allongement de la durée de cotisation dans un pays qui peut s’enorgueillir d’un allongement important de l’espérance de vie »,

avait affirmé mardi la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine dans son discours liminaire, tout en évoquant les mesures permettant à certains salariés de partir plus tôt en retraite, au titre notamment de la pénibilité…

Le Point

Ce que le PS proposait en 2010

Dans une animation, le PS affirme qu’une éventuelle augmentation de la durée de cotisation serait « injuste » pour les salariés ayant commencé à travailler jeunes. Au micro de France Inter, Martine Aubry ajoute qu’une telle mesure ne serait pas suffisante afin de régler le problème des retraites.

La durée des cotisations

En 2010 : « La liberté de partir à la retraite à 60 ans restera un droit », indique une vidéo explicative du Parti socialiste. « Ceux qui choisiront de partir en retraite plus tard pourront le faire. »


Les propositions du PS pour nos retraites par PartiSocialiste

Voilà ce que disait Benoit Hamon en 2010 sur l’allongement des cotisations


4 raisons d'aller manifester mardi par PartiSocialiste

En 2010 Fillon dénonçait les mensonges du PS.ET Martine Aubry promettait qu’une fois au pouvoir le PS rétablirait la retraite à 60 ans

Retraites : François Fillon accuse le PS de «démagogie»

En déplacement dans les Bouches-du-Rhône, le premier ministre a exhorté les Français à ne pas croire les socialistes lorsqu’ils promettent de revenir sur la retraite à 60 ans s’ils s’imposent en 2012.

Pas de répit sur le front de la réforme des retraites. Invité par la fédération UMP des Bouches-du-Rhône, François Fillon a profité de son déplacement en Provence pour revenir sur les promesses du PS de revenir sur la retraite à 60 ans s’il revenait au pouvoir en 2012. Dans une allusion aux propos tenus par Ségolène Royal jeudi sur le plateau d’«A vous de juger» sur France 2, le premier ministre a «solennellement» exhorté les Français à ne pas faire confiance à «ceux qui vous promettent aujourd’hui qu’ils reviendront sur les lois que nous sommes en train de faire voter.»

EN 2010 le PS dans les manifestations contre la réforme des retraites de 2010
EN 2010 le PS dans les manifestations contre la réforme des retraites de 2010

(…) Qualifiant de «mesurettes» les annonces du chef de l’Etat après la mobilisation du 7 septembre qui a jeté 2,7 millions de personnes dans les rues, selon les syndicats, la patronne du PS a réaffirmé l’engagement de son parti à revenir aux 60 ans en cas de victoire à la présidentielle de 2012. «Nous reviendrons sur cette réforme quand nous reviendrons au pouvoir (…). Nous souhaitons garder la retraite à 60 ans», a-t-elle répété.

Lire l’article de l’époque du Figaro