Roubaix : la course électorale des élus pendant le ramadan

Le maire de Tourcoing et le maire de Roubaix dont il est question dans cet article sont des proches de Nicolas Sarkozy. À bon entendeur….

Au cours du ramadan qui s’achève, la municipalité roubaisienne a semblé un tout petit peu mélanger les genres selon Nord Eclair. Les élus ont en effet participer au maximum de célébrations de rupture du jeûne.

Histoire de réaliser un grand chelem électoral, ces élus feront-ils aussi un discours dans les églises, à Noël ? (conclusion de l’article)

Si pour les musulmans, le ramadan est un marathon spirituel, pour la municipalité roubaisienne, ce temps a été un marathon tout court, une course contre le temps et l’espace pour pouvoir participer au maximum de célébrations possibles.

Le maire de Roubaix a ainsi participé à toutes les soirées de rupture du jeûne organisées par les mosquées. Comme il y en a six à Roubaix, l’exécutif a dû être présent à chaque fois pour ne blesser personne. Bien sûr, Guillaume Delbar (LR) n’est pas venu seul, mais escorté d’une véritable délégation. Ainsi, à la mosquée turque, il est venu avec cinq élus de sa majorité ! Et aux Trois-Ponts, ils étaient carrément dix.

Le ramadan est-il un passage obligé pour les élus de la République ? Doivent-ils s’afficher avec des croyants lors d’un moment purement religieux, ou ne devraient-ils pas prendre leurs distances ? Cela n’empêcherait pas de dialoguer avec eux par ailleurs, comme avec tout collectif humain.

Le ramadan est-il un passage obligé pour les élus de la République ? Doivent-ils s’afficher avec des croyants lors d’un moment purement religieux, ou ne devraient-ils pas prendre leurs distances ? Cela n’empêcherait pas de dialoguer avec eux par ailleurs, comme avec tout collectif humain.

Vendredi, jour de l’Aïd, le maire de Roubaix est venu saluer les fidèles réunis au parc du Brondeloire, pour la prière collective de fin de ramadan qui a réuni près de 5 000 personnes. Sur les photos de l’événement, on le voit discuter avec des fidèles, flanqué d’un de ses conseillers municipaux, Michel Gacem (UDI)… habillé en tenue traditionnelle ! La gêne ressentie en visionnant cette photo traduit bien le mélange des genres auquel s’est livré la majorité municipale.

Roubaix n’est toutefois pas seule : vendredi, le maire de Tourcoing Gérald Darmanin a fait lui-aussi sa tournée des cinq mosquées de la ville. Histoire de réaliser un grand chelem électoral, ces élus feront-ils aussi un discours dans les églises, à Noël ?

source