RTL arrête la chronique d’Eric Zemmour

Plus de chronique pour Eric Zemmour dans la matinale de RTL. Selon nos informations, la radio du groupe M 6 a décidé d’arrêter « On n’est pas forcément d’accord », le billet proposé chaque matin par le sulfureux journaliste, en alternance avec Nicolas Domenach. Cet arrêt aura des conséquences très limitées sur la matinale d’Yves Calvi, puisque la chronique ne durait que 3 minutes. Mais il est très symbolique tant l’ancien chroniqueur d’« On n’est pas couché », condamné en 2011 pour provocation à la haine raciale, ne fait pas l’unanimité au sein de la première radio de France. RTL a été rappelée à l’ordre à quatre reprises par le CSA depuis 2012 à la suite de déclarations de l’éditorialiste sur son antenne.

Dans ce rendez-vous, diffusé chaque jour à 8h17, les deux journalistes apportent « leur regard critique sur la politique et les faits de société », selon la radio. Une mission qu’Eric Zemmour remplit à la lettre. Ses déclarations sur l’avortement ou sur Christiane Taubira ont provoqué de vifs remous en interne.

Eric Zemmour ne quitte pas totalement la radio

En 2016, dans une interview au magazine « Causeur », Eric Zemmour déclarait : « Je prends l’Islam au sérieux, je ne le méprise pas ! Je ne pense pas que les djihadistes soient des abrutis ou des fous. […] Et je respecte des gens qui meurent pour ce en quoi ils croient ».

La Société des journalistes de RTL s’était publiquement « désolidarisée » de son éditorialiste, rappelant avoir « maintes fois » fait part de son « malaise » à sa direction. Celle-ci a donc agi. En 2015, déjà, elle avait réduit de moitié la présence d’Eric Zemmour sur son antenne, qui présentait une chronique quotidienne intitulée « Z comme Zemmour » depuis son entrée à RTL en janvier 2010.

Mais Eric Zemmour ne quitte pas totalement RTL. Toujours selon nos informations, la station lui a proposé de participer très régulièrement au débat d’éditorialistes organisé dans la matinale du vendredi. Idem pour Nicolas Domenach, qui pourrait, lui, continuer de participer à « On refait le monde » de Marc-Olivier Fogiel.