Saint-Etienne (Loire) – L’extrême gauche agresse des militants du Front National : 5 interpellations

Vers 9 heures ce dimanche matin, un groupe se revendiquant d’extrême gauche a pénétré dans le local du FN rue de la République et une bagarre a éclaté. Trois jeunes du FN, tous majeurs, ont été blessés et ont porté plainte. La police est parvenue à interpeller cinq des agresseurs, de jeunes Stéphanois majeurs qui ont été placés en garde à vue pour violences aggravées en réunion.

Un peu plus tard, une cinquantaine de jeunes du Front National, réunis en formation comme chaque année à Saint-Étienne ont participé à la manifestation du 11 novembre qui se déroulait place Jean-Jaurès. Alors que les personnes présentes se rendaient place Fourneyron, les jeunes du FN ont quitté dans le calme le cortège au niveau de la place Dorian, repliant les drapeaux, pour se rendre dans leur local. Ils ont une nouvelle fois été pris à partie par une vingtaine de personnes se revendiquant d’extrême gauche mais les forces de l’ordre sont rapidement intervenues pour s’interposer entre les deux groupes et tous se sont séparés sans qu’aucun affrontement n’ait eu lieu, les jeunes du FN refusant de répondre aux provocations et préférant entonner la Marseillaise.

A noter enfin que les représentants de l’extrême gauche ont continué à chercher l’affrontement dans l’après-midi.

 

Le Progrès