Sarkozy et les « musulmans d’apparence », la famille d’Abel Chennouf indignée

Le président candidat Nicolas Sarkozy a qualifié de « musulmans en tout cas d’apparence » deux des trois soldats tués par le jeune jihadiste Mohamed Merah à Toulouse et Montauban (sud-ouest).
Dénonçant des propos contre l’islam tenus par Marine Le Pen à propos des assassinats commis par Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy a affirmé sur France Info :

« Les amalgames n’ont aucun sens, je rappelle que deux de nos soldats étaient… comment dire… musulmans, en tout cas d’apparence, puisque l’un était catholique, mais d’apparence ». (…)

Cette formulation a provoqué l’indignation de la famille d’Abel Chennouf et de celle de sa compagne Caroline, a indiqué Me Gilbert Collard. « La famille de la victime trouve outranciers les propos du président de la République, chefs des armées, qui a osé confondre apparence et religion », a précisé Me Collard lisant une déclaration des proches du soldat.

« Ce sont des militaires français qui ont été assassinés, aucun d’eux, au moment de sa mort, n’exhibait la croix ou le Coran », affirme la famille par la voix de son avocat. « La famille d’Abel souhaite, dans le respect de toutes les religions, que l’on respecte la sienne », conclut la famille, en ajoutant que « dans le service des armées, il n’existe que des frères d’armes ».

Le Figaro

Réaction du père d’Abel Chennouf, d’origine Kabyle et catholique… et totalement oublié de nos média bien-pensant


"Apparence musulmane", le père d’un militaire… par BFMTV