Sarkozy: l’enfumage de la proportionnelle

A Marseille Sarkozy s’est dit favorable à la proportionnelle. Encore une promesse non tenue et intenable. Il faut remonter à 2007 pour découvrir que le président du Chaos est là encore dans l’enfumage. A cette époque, il annonçait vouloir mettre la proportionnelle pour les législatives. Résultat de ses 5 ans au pouvoir ?: Rien. Nada. Nichts. Nothing….

Pis même, le président Bling-Bling a fait voter une réforme constitutionnelle en 2008 où il a écarté la proportionnelle.

Dans un entretien au Figaro, le chef de l’Etat annonce qu’il recevra à ce sujet toutes les formations politiques représentées à l’Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen après les législatives des 10 et 17 juin 2007.

« J’écouterai les propositions de chacun. Si un consensus se dégage en faveur d’une dose minoritaire de proportionnelle, nous en discuterons. Je ne suis pas fermé », déclare le président.

Alors que les sondages prédisent une large victoire de l’UMP aux législatives, plusieurs voix, dont celle du Front national et du centriste François Bayrou, se sont élevées pour critiquer le mode de scrutin actuel, qui ne reflète pas selon eux la diversité de l’opinion française.

Sarkozy n’est rien d’autre qu’un représentant de commerce au service de ses amis du Fouquet’s.

Source