Politique

Schengen: Sarkozy manipule les électeurs et recycle son discours de 2007 ! (vidéo)

Extrait d’une Tribune libre de Karim Ouchikh, conseiller politique à la Liberté d’expression de Marine Le Pen

(…) A son habitude, Nicolas Sarkozy vient de manipuler délibérément l’opinion publique française.

A la suite d’un accord inter-gouvernemental intervenu entre les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne, jeudi 8 mars, nul n’ignore que les Etats, poussés en cela par leurs opinions publiques respectives, ont repris la main sur les modalités de gestion de l’espace Schengen. Désormais, en cas de fortes pressions migratoires, des mesures de sauvegarde (mécanismes d’alerte, rétablissement temporaire des contrôles aux frontières nationales,..) pourront être rétablies à l’initiative, non pas de la Commission européenne, mais des gouvernements. Quoique notoirement insuffisant, puisque qu’il prive toujours les Etats de la plénitude de leurs compétences dans le domaine migratoire, cet accord constitue un début de « gouvernement politique de Schengen ».

Évidemment, la nouvelle fut dissimulée aux Français par un Nicolas Sarkozy qui entendait tout bonnement exploiter l’information à des fins électorales, lors de son meeting de Villepinte. La manœuvre est grossière et nul ne sera dupe de la suite des évènements : dans les jours à venir, le chef de l’Etat ne manquera pas de s’attribuer le mérite personnel d’une décision collective prise voici plusieurs jours.

Décidément, Nicolas Sarkozy est prêt à tout pour conserver les clés de l’Élysée, y compris à abuser sciemment de la crédulité des Français pour tenter de les convaincre de son volontarisme politique. N’est-ce pas là la marque congénitale d’une faiblesse personnelle, chez un candidat qui, manifestement, voit s’éloigner peu à peu la confiance que nos compatriotes avaient jadis placée en lui ?


Schengen : Sarkozy s'inspire de son discours de… par LeNouvelObservateur

Lire l’article complet