Sébastien Chenu: Il y avait des gens qui nous insultaient, mais il y avait aussi des gens émus aux larmes qui venaient nous remercier d’être là