Le sociologue Olivier Galland : « Les ressorts de la radicalité religieuse sont d’abord culturels. Les facteurs socio-économiques jouent très peu »

« 80% des jeunes musulmans qu’on a interrogés considèrent que la religion a raison contre la science. (…) Beaucoup nous ont dit : « il n’y a qu’une seule religion, c’est l’islam ». (…) Il ne faut pas étudier ces populations exclusivement d’un point de vue victimaire et avec un point de vue de discriminations »

D'autres articles: