Politique,  vidéo

SOS médecins de banlieue. 20 ans après…

Leur absence se mesure sur les façades des immeubles. L’année dernière, rien qu’en Seine-Saint-Denis, 71 médecins généralistes et spécialistes ont dévissé leur plaque professionnelle.

71 départs pour seulement 9 installations… C’est un désert – médical – qui avance aux portes de Paris et des grandes villes françaises. Une équipe d’Envoyé Spécial La suite est partie à la rencontre de ces médecins qui ont décidé de rester en banlieue. Mais pour combien de temps encore ?

Il y a vingt ans, une équipe d’Envoyé Spécial avait rencontré le Dr. Philippe Angéli, un médecin généraliste installé dans la banlieue sud de Paris. Deux de ses collègues ont récemment déserté son secteur, sans être remplacés. Alors, face à des patients de plus en plus nombreux et de plus en plus précaires, Philippe Angéli doit gérer l’urgence. Quitte à faire une croix sur sa vie de famille.

Entre précarité et violence, notre équipe a filmé le quotidien de ces médecins entrés en résistance. Victimes d’agressions physiques ou de vols à répétition, ils sont aujourd’hui obligés de transformer leur cabinets en forteresses s’ils veulent pouvoir soigner, en toute sécurité.