Économie, Écologie...

STEP et TCN

article de Jean-Pierre Chevallier

Les bilans des grandes banques centrales ont explosé depuis les turbulences financières initiées par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke et ses acolytes…

La Fed a reçu en dépôt un total de 2 000 milliards de dollars qu’elle place dans des bons, ce qui porte le total de son bilan à plus de 3 000 milliards de dollars, chiffres défiant l’imagination, inenvisageables auparavant par toute personne sensée. Cependant, il n’y a pas de création monétaire dans cette politique monétaire qui n’est par ailleurs pas inflationniste.

Comme le marché interbancaire de la zone euro ne fonctionne plus du fait que les dirigeants des banques n’ont plus confiance dans la pérennité des autres banques, la BCE a été obligée de prêter plus de 1 000 milliards d’euros à un grand nombre de banques, le total de son bilan atteignant 2 600 milliards après avoir dépassé les 3 000 milliards peu de temps auparavant, ce qui est particulièrement inquiétant.

Et ce n’est pas tout car la Banque de France prête à des banques à très court terme des sommes qui ont atteint un sommet de 629 milliards d’euros le 27 janvier 2009 par l’intermédiaire des Titres de Créances Négociables (TCN) qui entrent dans le cadre du STEP (Short Term European Paper) de la BCE,

Document 1 :

D’après les derniers chiffres publiés par la Banque de France (en données journalières), elle a prêté 486 milliards d’euros au 16 avril et la répartition des prêts au 12 avril (selon les données hebdomadaires) montre qu’elle a prêté 23 milliards à Natixis qui serait donc la banque actuellement au bord de la cessation de paiement (d’après des informations circulant parmi les opérateurs des marchés financiers) compte tenu de l’importance de cette somme par rapport à ses 16,8 milliards d’actifs tangibles,

Document 2 :

Cliquer sur les documents pour les agrandir.

Les 1 000 milliards de prêts de la BCE faisaient peur. Les 486 milliards d’euros prêtés et renouvelés chaque jour montrent que chaque jour qui passe sans tsunami bancaire est un miracle.

Je remercie les lecteurs qui m’ont signalé ces problèmes qui commencent à être connus au fil des heures, surtout à partir d’articles de Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN), cliquer ici pour le lire…
… puis de Die Welt, cliquer ici pour le lire.
Cliquer ici pour voir le document de la Banque de France expliquant le mécanisme des TCN avec les sommes globales prêtées dont le document 1 est une copie partielle.
Cliquer ici pour voir la répartition des sommes prêtées par la Banque de France par banque (données intégrables en fichier Excel) dont le document 2 est une copie partielle.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE