Totalitarisme de gauche: Le Front de Gauche demande à la Ville l’arrêt de la promotion du « Métronome » de Lorànt Deutsch (MàJ)

RMC Eric Brunet 10/07/2012
Lorànt Deutsch vs William Blanc avec Jean Sévilla

Citations :

« J’aimerais juste resituer qui est ce garçon (Alexis Corbière, ndlr), qui est un militant du Front de Gauche ultra-engagé, et qui ne supporte pas l’idée qu’en racontant 2000 ans d’histoire de notre pays, on puisse aussi évoquer les dieux, les rois et les saints ! »

« C’est assez hallucinant : finalement, le reproche qu’Alexis Corbière me fait, c’est ce que lui-même inflige à l’histoire de France, à savoir d’imposer une vision unique, orientée et totalitaire de la vérité historique ! »

Le Métronome de Lorant Deutsch, succès de librairie qui revisite l’histoire de la capitale au gré du métro, est « orienté idéologiquement », a déclaré jeudi le groupe PCF-Parti de gauche du Conseil de Paris, qui veut que la Ville de Paris cesse d’en faire la promotion. Le groupe présentera un vœu en ce sens lors de la prochaine séance du Conseil de Paris. Lamentable !

L’ouvrage de Lorant Deutsch a été vendu « à près de 2 millions d’exemplaires » et a bénéficié d’une « forte promotion médiatique », souligne le vœu porté par Alexis Corbière, précisant que le comédien « a même été invité dans des écoles parisiennes où il a proposé des conférences basées sur ses travaux » et que le maire PS Bertrand Delanoë l’a décoré de la médaille Vermeil de la Ville.

« Or il y a un problème majeur », souligne M. Corbière, ce livre « contient de très nombreuses erreurs, affabulations et inventions historiques ». De plus, «

il propose une vision orientée répondant à une lecture idéologique assumée, pétrie de convictions religieuses de l’auteur (…) qui ne se cache pas d’être hostile à la République, particulièrement à la Révolution française et se dit nostalgique de la monarchie ».

Pour le groupe PCF-PG, « chacun peut écrire et publier ce qu’il veut »

mais « l’ouvrage de M. Deutsch et son adaptation télévisée (diffusée par France Télévisions) ne sont pas des outils pédagogiques qui peuvent être utilisés sans recul ni critique dans nos écoles ».

« C’est très inquiétant que la Ville ait abondé dans la ‘pipolisation’ culturelle et qu’elle soutienne un ouvrage contestable qui dénigre la Révolution et la Commune », a déclaré Danielle Simonnet, conseillère PG lors d’une conférence de presse de pré-Conseil.

Le groupe souhaite donc notamment que le Conseil de Paris demande que « cesse la promotion ‘acritique’ de la part de la Ville de Paris (sur son site, dans les écoles, etc.), » et que la Ville encourage et réalise des « outils pédagogiques grand public ».

Source

Note : Le PCF-PG osent dire que « chacun peut écrire et publier ce qu’il veut », mais ils devraient ajouter « à condition que ça nous plaise ». Rien d’étonnant de la part des coco-bobo.Précisons que Alexis Corbière, premier adjoint à la mairie du XIIe arrondissement, élu communiste au Conseil de Paris, est aussi un proche de Mélenchon. Il occupe un logement social alors que ses revenus mensuels sont supérieurs à 4000 euro. En s’attaquant à Lorant Deutsch, Corbière montre un nouvelle fois la dangerosité de la gauche stalinienne qu’il incarne. C’est ce même Torquemada des beaux quartiers qui avait voulu interdire les assises contre l’islamisation et qui était parvenu à empêcher la participation de nos camarades de riposte laïque à un salon du livre. Corbière a tout les aspects du censeur de gauche, mais malgré le mépris qu’il nous inspire nous nous devons de le remercier. Car son comportement dévoile à merveille la véritable nature de la gauche: totalitaire, affabulatrice, mensongère, négationniste, et hypocrite.