Économie, Écologie...

Travaux publics : un plan d’urgence en Midi Pyrénées

Les entreprises de Travaux publics en Midi-Pyrénées vont mal : la faute à la crise, qui a notamment pour effet de réduire les budgets d’investissement des collectivités locales, qui constituent d’importants donneurs d’ordres.

La faute aussi à la concurrence venue du sud de l’Europe où la crise, autrement plus sévère qu’en France, pousse les entreprises à s’expatrier pour trouver des marchés. C’est le cas de la société espagnole Comsa SAU qui a, légalement, décroché un marché à Toulouse pour le Tramway et un second à Albi pour réaliser une portion de la rocade. «Ils n’ont pas les mêmes charges que nous, ce qui fausse la concurrence» affirme Pascal Enjalbert, directeur de la société Colas et vice-président de la fédération régionale des travaux publics,qui redoute de «grandes difficultés» en 2014. «On craint en effet une baisse du volume d’activité en raison de la proximité des élections» ajoute-t-il.

Face à cette situation, le Conseil économique et social (Ceser) a, hier lors d’une séance plénière, renouvelé la demande d’une conférence régionale organisée par l’État avec les collectivités territoriales et locales, la métropole de Toulouse et la fédération des travaux publics qui tenait, hier, son assemblée générale. Objectifs : aborder les problèmes de concurrence déloyale et les investissements nécessaires pour l’entretien des réseaux, du patrimoine routier, et ferroviaire.

Tributaires à 74 % de la commande publique, dont 54 % pour les seules collectivités locales, les entreprises de la région ont perdu 3 000 emplois en 5 ans, et 98 d’entre elles ont été mises en procédures collectives depuis un an.

«La filière des travaux publics représente 14 000 emplois dans la région Midi-Pyrénées. De gros efforts ont été engagés pour qualifier les métiers, améliorer les conventions collectives et rendre cette filière attractive. La crise met en péril ces efforts» estime le président du Ceser, Jean-Louis Chauzy, favorable à un plan d’urgence.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE