Trèbes : Redouane Lakdim a été naturalisé en 2004, 11 avant d’être fiché S (Maj: BFM reconnait son erreur)

Radouane Lakdim a été naturalisé en 2004, 11 avant d’être fiché S, et non en 2015

Plusieurs sites ou publications sur les réseaux sociaux affirment que Radouane Lakdim, qui a tué quatre personnes à Carcassone et Trèbes (Aude) dans des attaques revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique, a été naturalisé en 2015, « un an après avoir été fiché S ». Il a en réalité été naturalisé en 2004, l’année de ses douze ans.

Contactée par l’AFP, Céline Pigalle, directrice de la rédaction de BFMTV, a reconnu une « erreur » de la chaîne pour laquelle elle « présente (ses) excuses pour la confusion induite ».

« Nous avons eu l’information selon laquelle Radouane Lakdim a eu une carte d’identité en 2015, c’était vraisemblablement un renouvellement. Malheureusement, cela a interprété à tort et traduit à l’antenne en +Il a été naturalisé en 2015+ », a-t-elle poursuivi.

23 Mars 2018

D’après BFMTV (23 mars 2018, 19h03), Redouane Lakdim avait une carte d’identité française depuis 2015 or il était fiché depuis 2013. Ce qui signifie que l’Etat lui a donné la nationalité française malgré sa radicalisation.
On rappelle que les députés, France Insoumise, LR, PS et En Marche, ont voté contre l’amendement du FN demandant l’expulsion des fichés S étrangers ainsi que la déchéance de la nationalité française pour ceux qui ont la double nationalité… et donc l’expulsion.
Nous vivons dans un pays dirigés par des ânes.