Trump devant la CIA : « Les journalistes font partie des personnes les plus malhonnêtes au monde » (màj vidéo)

Voir aussi: 31M de téléspectateurs pour l’investiture de Trump, 2ème plus gros score pour une investiture depuis 1981

« Je vous soutiens à 100%. La raison pour laquelle je vous rencontre en premier, c’est que comme vous savez, je suis en guerre avec les médias. Ils font partie des êtres humains les plus malhonnêtes sur cette terre. (Applaudissements). A une personne du public : «Tout va bien ?». Ils ont fait croire que j’étais en froid avec les services de renseignements. Vous devez savoir que je vous rencontre en premier parce que c’est tout le contraire. Tout le contraire. Et ils le comprennent. »

« Je parlais des chiffres … C’était vraiment quelque chose hier ! Le discours, vous l’avez aimé ? Il y avait une foule massive. Vous l’avez vue. Plein à craquer ! Je me lève ce matin, j’allume la télé, et ils montrent … Un lieu
vide ! 2 secondes … J’ai fait un discours. J’ai regardé. Et il semblait y avoir 1 million, 1 million et demie de personnes ! Et ils ont montré un endroit où il n’y avait pratiquement personne ! Et ils ont dit : «Donald Trump ne rameute pas les foules !».
Il pleuvait presque. La pluie allait décourager les gens. Mais Dieu l’a vu et a dit : «Je ne laisserai pas le pluie s’abattre sur ton discours !». Quand j’ai commencé, je me suis dit : «Oh non !». Dès mes premiers mots, des gouttes ont commencé à tomber. Et j’ai dit «Pas de bol !». Bref. Mais le fait est que la pluie s’est arrêtée immédiatement. C’était incroyable. Puis le soleil est arrivé. Et dès que je suis parti, il s’est mis à pleuvoir des cordes ! Vous savez … il y a quelque chose … d’incroyable parce que … il y avait … honnêtement peut-être 1 million ou 1 million et demie, peu importe … Et par erreur, je zappe sur cette chaîne … Et ils montrent un lieu vide ! Et ils disent : «Il y avait 250 000 personnes» ! C’est pas si mal, mais c’est un mensonge ! Il y avait 250 000 personnes autour du «petit bol» que nous avions construit. Tout le reste jusqu’au Washington Monument était plein à craquer. On les a eus. On les a eus en beauté. Ils vont le payer cher. »