Turquie : attentat dans le coeur touristique d’Istanbul, au moins dix morts

Une puissante explosion d’origine inconnue a retenti mardi matin dans le quartier touristique de Sultanahmet, près de la basilique Sainte-Sophie et de la Mosquée bleue, à Istanbul, ont rapporté les médias turcs. L’explosion a fait dix morts et quinze blessés, a annoncé le gouvernorat de la mégapole turque.

L’agence turque Dogan a détaillé le bilan par nationalités : 6 Allemands, 1 Norvégien, 1 Sud-Coréen et 1 Péruvien sont morts, tandis qu’une dixième victime n’a pas encore été identifiée. Tous seraient des touristes, assurent plusieurs médias turcs

606x340_320981

Un attentat suicide

Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, il s’agit d' »un attentat-suicide commis par une personne d’origine syrienne ». « C’est un kamikaze d’origine syrienne qui a perpétré cet acte terroriste », a-t-il déclaré lors d’un discours public à Ankara avant de souligner que « la Turquie est la première cible de toutes les organisation terroristes actives dans la région ». Le gouvernement a précisé par la suite que le terroriste était né en 1988.

(Reuters)

La détonation, violente, a été entendue et ressentie à 10h18 locales (8h18 GMT) jusqu’à la place Taksim, à plusieurs kilomètres de distance de Sultanahmet, a confirmé à l’AFP un témoin qui se trouvait sur place. Des témoins cités par la chaîne CNN-Türk ont parlé d’une « violente explosion qui a été entendue depuis des districts avoisinants ».

Berlin a appelé tous ses ressortissants à éviter les sites touristiques stambouliotes, alors que le Premier ministre Ahmet Davutoglu a convoqué une réunion de crise à Ankara.