Économie, Écologie...,  Politique,  vidéo

TVA, François Hollande a menti aux Français.(vidéos)

Le rapport Gallois était attendu par les média et les élites comme le messie sur terre. Pourtant, les français n’ont absolument rien à attendre des propositions qu’il contient. En considérant le coût du travail comme l’alpha et l’oméga de la compétitivité, les auteurs de se rapport ont refusé d’aborder deux questions incontournables : la monnaie et le libre échange. La France n’ayant plus de politique monétaire, elle sera toujours incapable d’ajuster son taux de change face aux pays qui lui livrent une concurrence déloyale. De plus, sans protections aux frontières nos entreprises ne seront jamais compétitives face à des pays bénéficiant d’une main d’œuvre à bas coût.
Le rapport Gallois n’est rien d’autre qu’un nouveau missel suffisamment économiquement correct pour satisfaire les délires religieux de la caste au pouvoir.

Là où l’histoire devient vulgaire c’est quand le président Hollande décide d’augmenter le taux de TVA alors que le candidat Hollande l’avait formellement exclu pendant la campagne présidentielle.
Il est vrai que cette solution était celle de son adversaire…. Nicolas sarkozy.

A plusieurs reprises, les socialistes ont dénoncé l’augmentation du taux de TVA. C’est d’ailleurs sur ce thème que Laurent Fabius s’en était pris à l’occasion des régionales de 2007  à jean louis Borloo. Les commentateurs n’avaient pas hésité à dire que le PS avait remporté des régions grâce à cette attaque. Persuadés que cette dénonciation était efficace sur le plan électoral, l’ensemble des socialistes n’ont eu donc de cesse pendant toute la campagne présidentielle de dire combien il serait injuste pour les français d’augmenter la TVA : (voir les vidéos de François Hollande : Quand françois Hollande s’opposait à l’augmentation de la TVA (vidéo))

 Quand Fabius considérait une augmentation de la TVA injuste et inefficace

Quand Martine Aubry y voyait un troisième plan d’austérité et dénonçait les accords compétitivités avec les entreprises prévue par le dispositif Sarkozy. En sachant qu’aujourd’hui l’augmentation de la TVA mise en œuvre par la gauche se fera sans compensation, cette déclaration peut paraitre assez cocasse.

A l’assemblée nationale, Marylise Lebranchu expliquait que l’augmentation de la TVA et l’allègement de charge aux entreprises ne permettraient pas de stopper l’érosion des emplois à bas sala


La TVA sociale ne règlera pas l'érosion des… par mlebranchu

 
Mieux, en juillet dernier, le Parlement a abrogé la « TVA anti-délocalisations » dite « TVA sociale ». Cette mesure consistait à augmenter le taux normal de TVA de 1,6 point, pour passer de 19,6 % à 21,2 %, les deux autres taux (5,5% et 7%) restant inchangés. Il s’agissait de financer une exonération totale des charges familiales patronales des entreprises sur les salaires compris entre 1,6 et 2,1 fois le smic.

Lors de la campagne François Hollande avait déclaré le 7 janvier dernier à Tulle :

« Je prendrai la décision d’abroger cette mauvaise réforme » qui consiste à « faire payer les consommateurs pour alléger les entreprises ».

Dans le journal Politis, le 13 avril 2012, il confirmait :

« Aucune hausse de la TVA ne peut être sociale », « Si je suis élu président de la République, ces hausses seront annulées ».

Voter PS c’est voté UMP et vice versa.