Économie, Écologie...,  Politique

TVA/centres équestres : Stéphane Le Foll avoue que c’est Bruxelles qui dirige le pays.

Non seulement les socialistes kleptomanes avouent qu’ils sont à la botte des technocrates de Bruxelles; mais ils proposent de créer un fond de compensation sur un impôt qu’ils vont eux même prélever.

– – – – – – – – – –

Europe 1

Stéphane Le Foll se dit opposé à l’augmentation de la TVA pour les centres équestres mais « Bruxelles a refusé »

BRUXELLES MON AMOUR – Il voudrait bien. Mais il ne peut point. Confronté ce dimanche 23 novembre à une manifestation à Paris de cavaliers voulant empêcher l’augmentation de 7% à 20% de la TVA, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, indique que lui même a demandé à Matignon que les centres équestres « ne soient pas concernés ». Mais que c’est l’Union Européenne qui refuse.

« La France ne fait aujourd’hui qu’appliquer une condamnation devant la Cour de justice européenne en date du 8 mars 2012 », soit avant l’élection de François Hollande, rappelle ce proche du chef de l’État dans un entretien (lien payant) accordé au Parisien ce dimanche.

Le ministre de l’Agriculture va plus loin :

Personnellement, j’ai demandé à Jean-Marc Ayrault que les centres équestres, parfois fragiles, ne soient pas concernés.

Bruxelles a refusé.

Et de promettre une TVA « totalement compensée » par, notamment, la création d’un « fonds cheval » ainsi que la renégociation d’une TVA réduite en 2014 et 2015 avec le ministre du Budget.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE