Vidéos

PACA: Marion Maréchal Le Pen dénonce la création d’une assemblée régionale parallèle pour intégrer le PS battu.

Nous sommes dans un dictature soft. Que faudra-t il aux français pour qu’ils s’en rendent compte. Un vote PS ou LR c’est un vote contre la France démocratique et républicaine.

Soyons clair: si l’extrême droite existait en France, Estrosi et le Ps ne se permettraient pas de faire leurs petites magouilles.
Pourquoi ?. Parce qu’ils prendraient le risque de terminer au bout d’une lame.

Estrosi pète les plombs

Conseil Régional LRMP : les élus FN démontrent le caractère antidémocratique de Gérard Onesta et de Caroline Delga

Voilà comment le PS, les verts et le Front de Gauche s’organisent pour contourner le règles les plus élémentaires de la démocratie….

France Jamet (FN) : «Si c’est : « écoutez, mais fermez-la », ne comptez pas sur nous.»

Les autres interventions des élus FN:

Jean-Guillaume Remise (FN) sur le «Bureau de l’Assemblée»

Grippe aviaire : Question d’Emmanuel Crenne (FN) – Conseil Régional LRMP
Continuer la lecture de Conseil Régional LRMP : les élus FN démontrent le caractère antidémocratique de Gérard Onesta et de Caroline Delga

Pour Vincent Peillon l’immigration est un fantasme (vidéo)

Alors qu’en 2013 il y a eu une augmentation de 48% de clandestins en Europe. Alors que les chiffres des demandeurs d’asiles battent des records en  France. Alors que les immigrés arrivent toujours plus nombreux à Lampedusa. Alors que même les autorités européennes disent rencontrer de grandes difficultés pour maitriser les flux migratoires, le candidat PS aux européennes et ancien ministre vincent Peillon affirme que tout ceci n’est qu’un pur fantasme. Totalement irresponsable.

Nicolas Doze : La Fed va-t-elle accélérer le rythme de la planche à billets ?

La Fed imprime l’équivalent d’un New Deal par mois, en pure perte : Les banques et les marchés sont inondés de liquidités mais ne savent pas où les investir. Avec des taux nuls comment trouver en effet du rendement, sauf à prendre des risques extravagants ? D’où les bulles qui gonflent sans cesse. C’est une politique de la fuite en avant et les banquiers centraux reconnaissent que « le risque est monstrueux », dit N. Doze, mais ont-ils encore le choix ?