Un ancien militaire français fiché pour radicalisation a embarqué à Nantes avant d’être interpellé au Maroc

Alors que son assignation à résidence venait de prendre fin,  un ancien militaire français a pris un avion depuis Nantes pour rejoindre Fès, au Maroc. Interpellé par la police marocaine à son arrivée, il était en possession de« plusieurs armes blanches, une bonbonne de gaz, des treillis militaires et cagoules ».

Son assignation à résidence avait été prononcée suite à une intervention du Raid à son domicile angevin le 19 novembre. Malgré la contestation de l’intéressé devant le tribunal administratif, le juge avait décidé de maintenir la décision.

Connu pour son appartenance à la mouvance salafiste, ce converti avait été vu au lac de Maine et dans le parc de Pignerolles en train de participer « à des entraînements de type commando ». Il est pour l’heure incarcéré au Maroc.