Non classé

Un blessé lors de la manifestation contre Marine Le Pen

La gauche se sert de ses nouveaux électeurs comme d’une milice. En manipulant une jeunesse, que la politique socialiste destine au chômage, la gauche démontre qu’elle entretient un rapport difficile avec les principes de base de la démocratie.
——————–
Près de 300 personnes ont manifesté contre Marine Le Pen à Digne-les-Bains ce vendredi 29 novembre. La manifestation a été tendue et houleuse, un militant du FN ayant été blessé au visage.
picture_2013_11_30_00_14_49

Depuis l’annonce du déplacement de la présidente du Front National à Digne-les-Bains, plusieurs associations, syndicats (certains se sont finalement désistés) et des partis politiques (NPA, Europe Ecologie Les Verts) s’étaient manifestés pour appeler à un mouvement pacifiste de protestation sur la place De Gaulle.

Face à la permanence de Marie-Anne Baudoui-Maurel, cours des Arès, les manifestants se sont rassemblés progressivement à partir de 16h – 16h30 pour finalement être près de 300 à faire face aux cent militants du FN qui écoutaient leur présidente leur transmettre sa confiance « dans les prochains mois et la possibilité de remporter de nombreuses mairies, dont celles de Digne-les-Bains« .

Mais ce mouvement pacifiste, où des manifestants faisaient un maximum de bruit avec des casseroles, s’est peu à peu transformé, laissant place aux invectives, insultes de toutes sortes… établissant une certaine tension autour de la place, les militants FN répondant entre autre en entonnant à plusieurs reprises la Marseillaise.

Parmi ces manifestants, on retrouvait, en première ligne, un certain nombre de très jeunes adolescents, âgés pour certains de 12, 13 ou 14 ans à peine… Une présence surprenante dans une telle réunion politique…

 

picture_2013_11_30_00_13_31Face à la montée des tensions autour de la place, la Police nationale, présente discrètement dès le milieu d’après-midi, était de plus en plus nombreuse, le directeur départemental de la sécurité publique, Alain Miller, rapatriant ses hommes sur le cours des Arès pour faire respecter la sécurité et protéger la permanence du FN.

Surtout que quelques manifestants ne se sont pas contentés des invectives verbales… Des boules de neige, de glaces ont ainsi été lancées sur les militants du FN… Et « certaines étaient apparemment pas simplement de neige glacée« , affirme Marie-Anne Baudoui-Maurel qui reconnaissait en début de soirée que « des briquets, des piles… avaient été retrouvés suite à ces jets de boules de neiges... » D’ailleurs, une personne a été transportée au Centre hospitalier de Digne-les-Bains par les sapeurs-pompiers après avoir été blessée légèrement au front en recevant une boule de neige glacée.

picture_2013_11_30_00_34_55

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE