Une femme voilée à l’Assemblée nationale… sur invitation de Noël Mamère !

Lu sur le blog de Christine Tasin

2013_11_27_ismahaneassembleenationale

http://www.psm-enligne.org/index.php/2011-06-30-23-44-4/articles/2540-debat-sur-lislamophobie-a-lassemblee-nationale

Honte à nos députés qui ont accepté ce scandale. Honte à Mamère l’antirépublicain.

Je vous invite à signifier votre colère, en termes polis, à votre député, au Président de l’Assemblée nationale et à Mamère. Ma foi, pour lui, j’hésite entre le goudron et les plumes ou la condamnation à habiter et travailler en Seine saint Denis dans un quartier islamisé, sans chauffeur, sans femme de chambre, sans gardes du corps… pendant un an. Juste un an. Et avec sa fille s’il en a une. Pour voir.

Qui sont ces veaux, ces abrutis qui élisent un Mamère à l’Assemblée nationale ? Suffit-il qu’une vache ou un serpent aient l’étiquette PS ou Europe Ecologie Les Verts pour qu’ils soient élus ?

Ils ont osé.

Ils ont osé, pour préparer les députés et l’opinion à voter les lois qu’ils préparent contre l’islamophobie, c’est-à-dire contre la liberté d’expression, c’est-à-dire pour le retour au délit de blasphème confier à une voilée le discours introductif que l’on peut lire ci-dessus.

Ismahane Chouder est la vice-présidente du Collectif des féministes (sic !) pour l’égalité (re-sic !) née en 2003 contre la loi sur le voile à l’école…

Son combat est simple : autoriser le voile et interdire l’islamophobie.

Ses arguments, à lire dans son discours d’introduction, sont limpides : il y aurait un déferlement de violence(s) contre les musulmanes, pauvres petites choses perdues au milieu de vilains racistes.

On pourrait en rire, parce que la dame oublie de dire que s’il y a provocation elle vient des dites musulmanes qui défient la loi et les laïques et que quelques mots rappelant à ces délinquantes la loi française, ça ne peut pas leur faire grand mal…

Bref, victimisation à outrance. Mais ça ne marche plus. Les Français n’en peuvent plus de voir des Belphégor partout…

Et que madame Chouder se prétende féministe ne peut que faire naître des ricanements quand elle en appelle à la « solidarité des femmes envers les musulmanes (prétendumentNDLR )agressées ». Les musulmanes n’ont qu’à être musulmanes chez elles, avec leurs foulards et leurs déguisement anti-sexe appeal chez elles. Dans la rue et dans les commerces elles sont des repousse-joie de vivre pour les femmes comme pour les hommes.

Parce que nous sommes féministes nous ne voulons pas que nos filles et nos soeurs soient musulmanes, soient voilées. Tout simplement. Et nous continuerons de le clamer, partout et toujours.

Ce n’est pas une Isamahane Chouder et un Noël Mamère qui pourront nous en empêcher.

D’ailleurs, à Résistance républicaine nous leur faisons la nique avec notre livre qui rappelle ce que sont la République et la laïcité et nos autocollants qui disent clairement de quel côté nous sommes : celui de la beauté, de la liberté, et du respect.

D'autres articles: