Sandra torturée par d’autres filles à la sortie des cours ( Màj : 5 filles interpellées et libérées)

La remise en liberté de la bande de filles choque la famille de l’ado martyrisée.

«Alors elles vont encore traîner dans les centres commerciaux et finir par tuer quelqu’un ? Elle veut quoi la justice, qu’il y ait encore plus de dégâts ?»

Ce vendredi, la colère du père de Sandra [prénom changé], la collégienne de 12 ans violemment prise à partie par un groupe de cinq ou six adolescentes mardi soir à la sortie du collège Clément-Guyard de Créteil, est infinie.

L’homme vient d’apprendre que le tribunal de Créteil a placé les agresseuses sous contrôle judiciaire strict, comprenant notamment l’interdiction de paraître dans le Val-de-Marne, le placement sous liberté surveillée (c’est-à-dire avec des mesures éducatives), mais pas de placement en détention. Les adolescentes de 13 à 15 ans interpellées n’ont, d’après le parquet de Créteil, «aucun antécédent judiciaire mais elles sont connues pour des problèmes d’assistance éducative». Pour autant, elles auraient déjà eu maille à partir avec la police. Leur très jeune âge peut également expliquer qu’elles ne soient pas placées en centre éducatif fermé. […]

Le Parisien


Afin d’éviter toute forme d’amalgame nous ne nous poserons pas de question sur les origines ethniques et religieuses des tortionnaires

D'autres articles: