Un véhicule immatriculée en France a tenté de foncer sur la foule à Anvers (direct)

C’est un français. Il s’appelle Mohammed. Ouf, on est sauvé. Il aurait pu être marocain, immigré et s’appeler Mohamed. Et là on aurait été mal, ça aurait fait le jeu du Front National.
Heureusement que l’on a le droit du sol et que le LRPS a naturalisé à tour de bras….


Un homme a été arrêté aujourd’hui après avoir tenté de foncer dans la foule sur la principale artère commerçante d’Anvers avec un véhicule immatriculé en France, a annoncé la police, précisant que la capitale de la Flandre (nord de la Belgique) était placée en « vigilance renforcée ».
« Il s’agit de Mohamed R., né le 8 mai 1977, de nationalité française et domicilié en France », a précisé le parquet fédéral belge. « Différentes armes ont été découvertes dans le coffre, des armes blanches, un riot gun et un bidon contenant un produit encore indéterminé », a-t-il ajouté.
« Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir (l’artère), donc les

gens devaient sauter sur le côté », a déclaré le chef de corps de la police d’Anvers, Serge Muyters, lors d’un point presse. Son conducteur, « un homme d’origine nord-africaine » qui portait une « tenue de camouflage », a été arrêté à l’issue d’une course-poursuite dans le centre de la ville, a-t-il précisé.

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, a convoqué la presse au sujet d’un possible attentat évité à Anvers, indique Belga. À 11h, un véhicule a foncé sur des piétons qui se promenaient dans la rue commerçante du Meir, indique la police d’Anvers. Les piétons ont dû se dégager de la route pour éviter la voiture, qui a alors été prise en chasse par les militaires. Un homme a été arrêté. La police refuse de donner d’autres détails.

Selon les médias flamands, la voiture était immatriculée en France. Un périmètre de sécurité a été dressé. Le service de déminage est sur place. Selon Het Laatste Nieuws, des armes auraient été retrouvées dans la voiture.

Source