Zemmour : « Ça m’amuse de voir ceux qui méprisaient les partisans du NON à Maastricht dire aujourd’hui qu’ils avaient raison d’être souverainistes »