Zemmour: Le j’accuse de Jacques Delors.

A l’instar de DSK, Jacques Delors nous est toujours présenté dans les média-complices comme un génie de l’économie. Or nous savons qu’il figure parmi les idéologues responsables de la situation désastreuse dans laquelle nous nous trouvons. (1) Ce qui n’empêche nullement le cacochyme socialiste de pleurnicher dans les jupons des journalopes sur la division au sein de l’Union et le noir avenir de son Europe technocratique…

Zemmour, seul chroniqueur à ne pas aboyer avec la meute, s’est fait un plaisir de recadrer l’insipide petit curé du fédéralisme européen.

(1) comme l’a si bien souligné Rawi Abdelal, professeur à Harvard, spécialiste de politique économique, dans un texte de de 130 pages titré « Le consensus de Paris, la France et les règles de la finance mondiale »

http://www.prechi-precha.fr/2011/09/17/la-gauche-francaise-pionniere-de-la-deregulation-financiere/#more-2097