La gendarme Mélanie Lemée tuée par Yassine E. qui roulait sans permis et avait consommé des stupéfiants

06/07/2020

Le chauffard ayant mortellement fauché samedi soir à Port-Sainte-Marie dans le Lot-et-Garonne la Gendarme Mélanie Lemée en voulant éviter une herse après deux refus d’obtempérer roulait sans permis. En effet, selon nos informations le permis de Yassine E. avait été annulé en 2019 à la suite de délits routiers.

De plus, ce délinquant de 26 ans très défavorablement connu de la justice, avait consommé des stupéfiants au cours de la journée.[…]

La Voix du Gendarme

Dupond-Moretti ministre de la justice. Réaction de Marine le Pen

Moretti est un vieux socialiste grande gueule mais toujours du côté du manche

Nantes : il reçoit un coup de pavé pour avoir défendu une jeune femme agressée par quatre individus, un migrant libyen de 17 ans arrêté

Samedi 4 juillet, sur la place du Commerce à Nantes, un jeune homme s’est fait agresser par quatre individus. Il s’est interposé pour défendre une jeune femme importunée et bousculée.

Alors que quatre individus importunent et bousculent une jeune femme, le jeune homme a tenté de s’interposer. Il se fait alors agresser par les quatre individus. L’un d’entre eux le frappe au visage avec un pavé. La blessure lui vaudra 5 jours d’incapacité temporelle totale (ITT) de travail. Avant d’être transporté au CHU, la victime donne le signalement et la tenue vestimentaire de l’agresseur.

Le suspect, un Libyen de 17 ans est interpellé par des policiers de la Brigade anticriminalité (BAC).

(…) Ouest-France

Nantes : il reçoit plusieurs coups de couteau «sans raison particulière»

[…]

La victime, consciente lors de l’arrivée des forces de l’ordre, a reçu plusieurs coups de couteau : au pectoral droit, à la jambe et la fesse gauches, des entailles à l’arrière du cou et une entaille à la jambe gauche.

L’homme de 35 a été hospitalisée au CHU de Nantes. Son pronostic vital n’était pas engagé. Son agresseur est toujours recherché.

L’article dans son intégralité sur Actu Nantes

Bayonne : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale après avoir été lynché par un groupe de « jeunes »

Un homme d’une trentaine d’années a été placé en garde à vue après l’agression d’un conducteur de bus dimanche à Bayonne, a appris franceinfo de source proche de l’enquête lundi 6 juillet. Trois autres personnes avaient été interpellées après l’agression.

France tv info


La victime a été rouée de coups après avoir refusé d’accepter des usagers qui n’avaient pas de titre de transport et n’étaient pas porteurs de masques.

Un chauffeur de bus du réseau de Bayonne, agressé dimanche soir vers 19h00 par plusieurs personnes à un arrêt, est en état de mort cérébrale, a fait savoir ce lundi une source policière. Le quiquagénaire a été roué de coups et grièvement blessé à la tête après avoir refusé d’accepter quatre usagers qui n’avaient pas de titre de transport et n’étaient pas porteurs de masques, précise une source proche du dossier à BFMTV.

(…) BFMTV

Enquête sur de possibles fraudes aux procurations à Marseille : perquisition au QG de Vassal (LR). Samia Ghali (DVG) visée également par une enquête

06/07/20

Si depuis les révélations de France 2 et de Marianne, les investigations concernant l’affaire des procurations à Marseille se concentrent principalement sur les pratiques du camp de Martine Vassal (LR), notamment dans les 11e et 12e arrondissements où, en plus de procurations dites « simplifiées » et donc illégales, des personnes âgées voire malades d’Alzheimer auraient voté sans leur consentement, la suspicion s’étend désormais à un autre camp, celui de Samia Ghali (DVG).

« Comme souvent, plus on creuse, plus on trouve et plus les langues se délient« , souffle un proche de ce nouveau pan de la vaste enquête, ouverte il y a 3 semaines par la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, pour « manœuvre frauduleuse » et « faux et usage de faux ». Continuer la lecture de Enquête sur de possibles fraudes aux procurations à Marseille : perquisition au QG de Vassal (LR). Samia Ghali (DVG) visée également par une enquête

Atlanta : une fillette de 8 ans tuée par des manifestants de Black Lives Matter, qui ont ouvert le feu sur une voiture dans laquelle la victime se trouvait

Atlanta (États-Unis) – La maire déclare qu’elle a fini de négocier avec les manifestants après la mort de la jeune fille

On a compté une douzaine de fusillades dans la nuit, dont une au cours de laquelle une fillette de 8 ans a été tuée, la maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, a déclaré dimanche que les manifestants ne pouvaient plus occuper le Wendy’s où un policier avait tué Rayshard Brooks le mois dernier.

La jeune fille, identifiée par la police comme étant Secoriea Turner, a été tuée non loin du lieu où Brooks a été abattu le 12 juin.

La police a déclaré que la petite fille se trouvait dans une voiture avec sa mère et un autre adulte lorsqu’un groupe a tiré à plusieurs reprises sur le véhicule, touchant la jeune fille.

Revue de presse et commentaires sur l'actualité