Média-mensonge et propagande

Le Décodex du Monde : « Quand Le Monde ressuscite Big Brother »

Le Monde tenu par Pierre Bergé est devenu le journal le plus orwelien de l’histoire de la presse en France.


Lu sur Fdesouche

Tribune de la journaliste Charlotte d’Ornellas sur le Décodex, le logiciel du Monde qui permet de vérifier la « fiabilité » d’un site d’information.

Encore un outil pour rien, qui prouve que certains journalistes n’ont toujours pas compris la profondeur du fossé qui les séparent des lecteurs qu’ils ont perdus.

Il n’est d’ailleurs pas inintéressant de noter que l’Humanité, site ouvertement militant et communiste, a le droit à une pastille verte. Le communisme ne doit pas être une « orientation »…

Le journal Le Monde a donné naissance à son dernier outil, le Décodex, mercredi 1er février : un algorithme dans lequel vous pouvez entrer le nom de n’importe quel site d’information pour savoir son degré de fiabilité. En un clic vous savez qui Le Monde vous conseille de croire ou non. Avec quelle légitimité est une autre question, à laquelle le journal ne répond pas. […]

Mais le logiciel donne le fin mot de l’histoire : certaines « orientations » sont plus fiables que d’autres. Il n’est donc plus question de faits, le tri est idéologique.

Parce que l’orientation d’un site est une chose, la fiabilité de ses informations une autre. Toutes les informations relayées par un journal peuvent être exactes alors même qu’ils sont choisis et commentés ensuite avec un regard, et donc une orientation particulière. Certains sites épinglés par Décodex ont en effet une grille de lecture orientée, ce qui ne rend pas leurs contenus moins fiables.

Pour Le Monde, si. Mais lorsque Le Monde fait officiellement campagne contre les « populismes », contre le Brexit ou contre Donald Trump, que fait-il d’autre que de respecter une ligne éditoriale « orientée », lui aussi ? […]

aleteia

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE