Laïcité,  Politique

A Gauche, la naissance d’un vote Halal

J’ai usurpé ce titre à un article de Malika Sorel, qui,  sur son blog,  s’inquiétait de voir des imams et des associations musulmanes données des consignes de vote en faveur de François Hollande.

Extraits de son article:

« À Paris, le recteur de la mosquée du 18e arrondissement, Mohamed Hamza, a ainsi appelé les fidèles à “défendre notre dignité contre l’islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté, par un vote massif halal”. “L’abstention et le vote blanc sont haram » (illicites), a-t-il souligné.”

De son côté, le Front des banlieues indépendant (FBI) a appelé, devant un millier de musulmans réunis à la mosquée de La Défense (Hauts-de-Seine) à “voter utile, c’est-à-dire François Hollande”. Le FBI, estimant que “l’abstention sera importante dans les quartiers sensibles ainsi que dans la communauté musulmane”, demande “à voter contre ceux qui n’ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane”. »

Lire l’intégralité de l’article ici. et lire aussi l’article de Marianne où l’on apprend que 700 Mosquées de France vont appeler à voter pour François Hollande.:

A 48h du premier tour de l’élection présidentielle, le Conseil démocratique des musulmans de France mobilise ses réseaux et lance un « appel citoyen pour un vote massif hallal» aux « musulmans d’apparence » (…)

En tout, c’est un réseau de quelques 700 mosquées qui devrait se mobiliser en faveur du candidat socialiste. Ironie de l’histoire : l’organisateur de l’opération n’est autre qu’Abderrahmane Dahmane, ancien conseiller « Diversité » de Nicolas Sarkozy. Désormais conseiller à la mosquée de Paris, il avait claqué la porte de l’Elysée en mars 2011, alors que l’UMP venait d’annoncer la tenue d’une convention sur l’islam. (…)

Cette mobilisation musulmane n’est pas le fait du hasard. Elle résulte d’une stratégie communautariste et clientéliste mise en place par la gauche. En effet, c’est un plan drague fait de discours victimaires, séparatistes et la mise en réseaux d’associations subventionnées pour jouer les entremetteurs. C’est exactement l’analyse faite par le think tank de la gauche strauss-khanienne:

Extrait du rapport de Terra Nova : « La coalition historique de la gauche, centrée sur la classe ouvrière, est en déclin. Mais une nouvelle coalition émerge. Elle dessine une nouvelle identité sociologique de la gauche, la France de demain, face à une droite dépositaire de la France traditionnelle. (…) La population des Français issus de l’immigration est en expansion démographique et en mutation identitaire : en 2006, près de 150.000 acquisitions de la nationalité française ont été accordées (cf. tableau ci-dessous), en augmentation de 60 % par rapport à 1995. Dans l’hypothèse d’une continuation à l’identique, ce sont entre 500.000 et 750.000 nouveaux électeurs, naturalisés français entre 2007 et 2012, qui pourront participer au prochain scrutin présidentiel sans avoir pu participer au précédent (…) Au-delà des non-religieux, ce sont aussi tous les non-catholiques, notamment les individus d’“autres religions”, composés à 80 % de musulmans, qui sont plutôt enclins à voter à gauche. Dans ces conditions, la dynamique démographique est très favorable à la gauche : comme le montre le graphique ci-après (…) ».

En campagne François Hollande n’a d’ailleurs pas hésité à tenir des propos de division entre les français:

François Hollande : « Les quartiers, les cités, sont une chance pour la République. Ne sous-estimez pas la force de votre décision. Avec le suffrage universel une voix en vaut une autre, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu’eux. »

Pour compléter l’article de l’amie Malika, on doit aussi souligner que dans diverses consultations organisées par des associations ou des média Musulman c’est le Franc Maçon et anti-chrétien Mélenchon qui arrivent largement en tête des intentions de vote chez les musulmans. Et notamment au sein de l’UAM93,  structure Pro- Burqa et pro-charia, dont on sait qu’elle fut reçue récemment par le Front de gauche dans les locaux du journal fondé par Jean Jaurés, l’Humanité.

IL n’y a pas de vote musulman en France. Mais comment votent les musulmans? Le site musulman Saphirnews, l’association JPLUS et l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM 93) ont organisé chacun un scrutin. Résultat, Mélenchon arrive en première position. De très très loin. (1)

 

Nous assistons donc à la cristallisation d’un vote ethnico-religieux comme le faisait remarquer le démographe Christophe Guilluy, dans son livre »Fracture française« . Ce phénomène avait déjà été observé à l’occasion de la présidentielle de 2007.:

 » On a eu un vote ethnique en 2007. On a 90% des gens qui se déclarent musulmans qui ont voté pour Ségolène Royal. Et 80% des gens qui se déclarent catholiques pratiquants ou juifs qui vont voter Nicolas Sarkozy. » Éric zemmour

 

La gauche Inch’Allah est enfin née… c’est Montebourg qui va être content.


(1) (…) Certes, les résultats des trois sondages ne sont pas scientifiques, en admettant qu’une enquête d’opinion le soit jamais, mais ils se recoupent de façon flagrante sur plusieurs points, dont la première place accordée à Jean-Luc Mélenchon.

– Les 1045 internautes ayant répondu à l’enquête de Saphirnews (lire ici) ont ainsi placé le candidat du Front de gauche en 1ère position avec 31,43% des voix, suivi de François Hollande (15.26%). Loin derrière, en sixième position, Nicolas Sarkozy (3,15%). Stupéfiant pour le coup, le score de Marine Le Pen à 9,57% que Saphirnews explique notamment par une participation à ce vote de l’extrême-droite ou de ses compagnons de route comme le site Riposte Laïque.

– Pour sa consultation, l’association culturelle d’éducation populaire, JPLUS, a envoyé le lien du vote en dans le milieu associatif musulman. 1063 personnes ont répondu (lire ici). Résultat : Jean-Luc Mélenchon obtient 37,44% des voix, François Hollande 14,30%, Nicolas Sarkozy… 0,38% et Marine Le Pen 0,19%.

– Enfin, 701 internautes ont participé au sondage organisé de l’UAM 93 sur son site internetl (lire ici). Ils ont placé en première position le candidat du Front de gauche avec 38,9% des voix, suivi de François Hollande (18,7%), puis de Nicolas Sarkozy (9,7%). Marine Le Pen réalisant pour sa part un score de 4,2%.

Libération