Économie, Écologie...,  Politique

Affaire Cahuzac : « D’autres surprises à attendre » (Antoine Peillon-France Info)

Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, bien des questions restent en suspens. L’ex ministre du budget a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale et laissé libre. Pour le journaliste Antoine Peillon, spécialiste de la fraude, l’affaire est loin d’être terminée.

Il semble qu’un inspecteur des impôts il y maintenant de nombreuses années avait fait des signalements sur le compte de Jérôme Cahuzac, et que la conséquence a été l’éviction et la mise au rencard de cet inspecteur des impôts plutôt que le déclenchement d’une enquête

(…) Pour Antoine Peillon, il est évident que Jérôme Cahuzac a instrumentalisé la communication de son administration avant le déclenchement de l’information judiciaire. « Il est un peu choquant de voir qu’il y avait comme un conflit d’intérêt majeur entre un ministre qui utilisait sa propre administration pour faire une communication de blanchiment sans qu’il y ait eu plus de réactions politiques que cela. »

« La vraie question qui va se poser est : quel était le niveau d’information du Premier ministre, voire du président de la République sur l’ex-ministre du Budget ? Je crois pouvoir dire que le président de la République était peut-être informé mais n’avait pas les éléments qui lui permettaient de prendre une décision. »