Archives de catégorie : Laïcité

Contre le communautarisme : Entretien avec Julien Lanfried (Podcast Traces)

Podcast de Traces à retrouver sur spotify, Deezer, Podcloud, Podcastic, Google Podcast, Apple Podcast (Itunes)

Ou sur la chaîne youtube, Périphérique :

Présentation :

En 2007 j’ai eu le plaisir de réaliser une interview de julien Landfried auteur du livre Contre le communautarisme. A l’époque julien Landfried était le directeur d’un site internet aujourd’hui disparu et qui avait pour nom L’observatoire du communautarisme. En réécoutant cette interview j’ai constaté qu’elle était d’une grande actualité et que l’analyse proposait par julien landfried était d’une grande lucidité. Discrimination positive, repentance, théorie décoloniale, racialisme…. tout ce qui ne cesse aujourd’hui de faire la Une de l’actualité était déjà en germe en 2007 comme vous allez pouvoir le constater grâce à cette série de podcasts.

Manif contre l’islamophobie du 10 novembre 2019 : Quand les Indigènes de la République se félicitent de l’adhésion de la gauche aux revendications identitaires et racialistes des islamistes.

Analyse intéressante par les Indigènes de la République de la marche islamo-gauchiste. Les indigènes se félicitent de l’adhésion de l’extrême gauche à la lutte contre l’islamophobie, comprendre la défense de l’islamisme.  Ils considèrent aussi que cette manifestation marque un tournant dans l’histoire culturelle, racialiste et identitaires en France.


  • Une marche historique

Entre 20 000 et 40 000 manifestants rassemblés sous un mot d’ordre antiraciste, pour dénoncer l’islamophobie : c’est déjà un évènement en soi. La marche du 10 novembre a été, sur le plan numérique, sans contestation aucune, un véritable succès. Par l’ampleur du nombre, elle constitue même un moment qui fera date dans l’histoire de l’antiracisme en France. Ce succès est d’autant plus retentissant que la marche s’est fondée sur un appel et des mots d’ordre clairs contre l’islamophobie1. Bien qu’il persiste d’interminables débats sur la légitimité du mot « islamophobie », celui-ci a fini par s’imposer et même par triompher. Cette marche démontre qu’il est dorénavant un terme entériné par une grande partie de la gauche révolutionnaire et réformiste.

Elle est un succès par sa composition raciale : de très nombreux Musulmans ont fait le déplacement en famille, de banlieue ou de province avec des cars affrétés par le tissu associatif musulman. De très nombreux Blancs ont battu le pavé aux cotés des Musulmans, la plupart organisés à gauche dans des partis, syndicats ou associations.

La présence conséquente de la gauche blanche est d’ailleurs le principal trophée des organisateurs. L’ensemble de la gauche politique – d’une partie des libertaires (UCL), jusqu’à la gauche réformiste (LFI), en passant par le NPA et même, fait particulièrement étonnant, LO – a répondu présent. Si certaines organisations n’ont pas hésité à mobiliser massivement leurs militants et à défiler ouvertement sous leurs propres couleurs (NPA, LO, UCL, etc.), d’autres se sont limitées à envoyer leurs grandes figures. Une partie de la gauche syndicale, et pas des moindres, a aussi répondu présent : la CGT par exemple avec son porte-parole, Philippe Martinez. Celle-ci venait par ailleurs de publier un communiqué sans détour2.

Au-delà du nombre, l’acquis majeur de la marche est indéniablement la validation par une bonne partie de la gauche blanche, non seulement du terme « islamophobie », mais de la légitimité, et même Continuer la lecture de Manif contre l’islamophobie du 10 novembre 2019 : Quand les Indigènes de la République se félicitent de l’adhésion de la gauche aux revendications identitaires et racialistes des islamistes.

Témoignage d’un ancien compagnon de route de l’imam de Bordeaux Tariq Oubrou

Le burkini fait son entrée à la piscine de Quend-Fort-Mahon dans la Somme

Le syndicat mixte Baie de Somme-Grand littoral picard a dû modifier le règlement de son équipement aquatique situé à Quend-Fort-Mahon, l’Aquaclub de Belle Dune, afin d’accueillir les femmes vêtues de burkini.

La décision fait suite à un incident survenu le 16 août 2016. Deux clientes se présentent à l’Aquaclub de Belle Dune dans le cadre d’un séjour au village Pierre et Vacances. « Les deux femmes ont montré un maillot de bain intégral, une tenue qui n’était pas autorisée à l’époque pour des raisons d’hygiène  », explique le directeur de la structure, Éric Balédent.

Une première

C’était la première fois qu’une demande de ce type a été formulée et il n’y en a pas eu d’autres depuis. « Les clientes ont pris cela pour de la discrimination, mais il n’en est rien. Nous accueillons tout type de publics. D’autres demandes ont été refusées comme l’utilisation de combinaison de plongée, de venir surveiller des enfants, habillé au bord du bassin, les shorts de bains pour les hommes… Il est précisé au règlement que toute tenue habillée est refusée, et pas précisément un burkini. C’est toujours une question d’hygiène », poursuit le directeur. Continuer la lecture de Le burkini fait son entrée à la piscine de Quend-Fort-Mahon dans la Somme

Islam : Macron envisage d’amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat

Ça y est on bascule dans la grande soumission… nous allons donné petit à petit les clés du pouvoir à une religion importée, qui, il y a 50 ans à peine, était à l’état embryonnaire sur notre sol.
Il n’y pas et il n’y aura jamais un islam de France. Il y l’islam tout court. Et c’est cet Islam qui s’imposera parce qu’on lui aura offert la possibilité de le faire. Demain votre argent servira à construire les mosquées que les musulmans considèrent comme l’expression urbanistique de leur conquête.


Emmanuel Macron pourrait amender la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat pour accompagner la restructuration de l’islam de France sur laquelle le chef de l’Etat planche depuis un an et demi. C’est ce qu’affirme, dans son édition du lundi 5 novembre, L’Opinion, qui s’est procuré l’avant-projet. « Il est possible que [la loi de 1905] soit de nouveau amendée », a commenté la ministre de la justice, Nicole Belloubet, sur France Inter, lundi matin. « La réflexion est en cours et nous ne faisons pas de commentaire à ce stade », précise-t-on à l’Elysée.

Le gouvernement envisage en effet de permettre aux futures associations cultuelles de « posséder et administrer » des immeubles affectés au culte pour en tirer des revenus locatifs. Des ressources propres qui favoriseraient leur autonomie financière. L’exécutif avait déjà tenté de faire passer cette mesure dans un article de la loi sur le droit à l’erreur mais y avait renoncé devant les réticences de sa majorité parlementaire en janvier. Autre bouffée d’oxygène pour les associations cultuelles : elles pourraient à l’avenir recevoir des aides de l’Etat « pour réparations et rénovation énergétique », alors qu’elles n’ont aujourd’hui accès à aucune subvention publique. (…)

«L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Editorial de Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie.

L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées. Décalages, frictions et polémiques vont donc se multiplier. Déjà des affaires surgissent régulièrement, et elles concernent à tour de rôle toutes les religions.

Le comité des Droits de l’homme de l’Onu vient de condamner la France. Notre pays aurait eu tort de verbaliser deux femmes portant le voile intégral, ou niqab, un vêtement qui masque l’intégralité du visage, ne laissant apparaître que les yeux. La loi votée sous Nicolas -Sarkozy est jugée liberticide. Elle porterait atteinte« de manière disproportionnée » au droit de « librement manifester sa religion ».Cet avis concocté par des experts originaires de différents pays ne tient pas compte du contexte national. Cela n’a pas grande importance, dira-t-on, puisque le texte n’a pas de portée juridique contraignante.

Politiquement, par contre, il offre un formidable cadeau aux islamistes qui se répandent dans certains quartiers et sur les réseaux sociaux. Ils y verront de quoi alimenter leur logique à la Continuer la lecture de «L’islam s’installe en Occident au moment où une partie de nos sociétés sortent de la religion ou s’en veulent débarrassées» (La Vie)

Inauguration de la Grande Mosquée de Toulouse

Avec le lâcher de colombes, le mot «paix» restera comme le message principal de l’inauguration de la Grande Mosquée de Toulouse, ce samedi 23 juin, dans le quartier d’Empalot, le premier édifice du culte musulman de cette ampleur avec plus de 2 000 m2 de surface de plancher, un minaret et une coupole dorée visibles depuis le périphérique.

Pour que «la religion vive dans la dignité», comme s’en réjouit ici Patrick Pignard pour le Département, il faut lui donner sa place. «C’est la seule façon de rendre claire la distinction entre islam et islamisme», a affirmé Jean-Luc Moudenc [le maire de Toulouse] qui a rappelé l’existence de deux autres projets, à Basso-Cambo et La Faourette.

La Dépêche

Inauguration de la Grande Mosquée de Toulouse : l’imâm algérien vante le califat pour la « communauté supérieure »

La Grande mosquée de Toulouse dite d’Empalot va être inaugurée en grande pompe ce samedi 23 juin  prochain.  Financée avec les contributions de l’Algérie qui pourchasse les chrétiens, à hauteur de 213 000 euros et celui du Koweït pays bailleur de fond des groupes djihadistes, pour 131 000 euros. Le terrain avait été vendu par la mairie UMP-LR de Jean-Luc Moudenc à un prix qui avait scandalisé les professionnels locaux de l’immobilier. 

Un article de Robert Langlois fait le point sur ce coup de pouce foncier :

« À l’origine du projet, l’Imam TATAÏ avait acheté une ancienne propriété de 5.000 m2 pour 213.429 € dans un parc situé au 2, chemin des Côtes-de-Pech David, dans un quartier de villas et de résidences neuves de qualité. À ce prix là, à cet endroit, la constructibilité du terrain devait être très faible. Affaire sensible, le terrain ne convient pas pour un tel projet incompatible avec le voisinage. On veut bien faire plaisir aux musulmans, mais il ne Continuer la lecture de Inauguration de la Grande Mosquée de Toulouse : l’imâm algérien vante le califat pour la « communauté supérieure »

L’expulsion d’un imam salafiste de Marseille suspendue par la CEDH

Ce qui signifie que nous ne sommes plus maître chez nous… et ça n’a pas l’air d’effrayer grand monde!


Un influent imam salafiste marseillais s’est vu notifier mardi matin l’arrêté d’expulsion pris à son encontre par le ministère de l’Intérieur, pour ses prêches radicaux, mais son application a été aussitôt suspendue par la CEDH, a-t-on appris de sources concordantes.

Le ministère de l’Intérieur a précisé à l’AFP que l’imam El Hadi Doudi se trouvait mardi en centre de rétention administratif, le temps que la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) statue sur le fond du dossier, «dans quelques jours».

Me Nabil Boudi, avocat de l’imam, a affirmé à l’AFP que la CEDH avait suspendu l’arrêté d’expulsion sur la base de l’article 39 de son règlement, prévoyant la possibilité de prendre des mesures Continuer la lecture de L’expulsion d’un imam salafiste de Marseille suspendue par la CEDH

Revue de presse et commentaires sur l'actualité