Archives de catégorie : Politique

Allemagne : “1 rue Sésame” à la mosquée

En Octobre dernier, les profs de 5e du collège Saint-Pierre des Essarts n’ont rien trouvé de mieux pour partir à la découverte de l’AUTRE que de faire visiter à leurs élèves une mosquée de La Roche. Avec l’esprit critique qui équivaut à celui d’une huitre, le petit journaliste de Ouest France y voyait, je cite: Une bonne manière de comprendre au mieux leur programme scolaire, s’intéressant aux débuts de l’Islam.
L’école de la république sous influence de la gauche et des dogmes pédagogistes en est à un tel point de délabrement que l’on ne s’étonne plus de ce genre de mièvrerie bienpensante.

En revanche, les Allemands semblent bien décidé à passer à la vitesse supérieure. En effet, la version allemande de “1 rue Sésame”, une émission de télévision pour enfant, vient de diffuser un épisode “spécial islam” où deux petites allemandes partent à la découverte de la mosquée locale. Rien n’y manque : ablutions, port du voile, lecture du coran…
Voilà donc les petits allemands soumis aux dogmes du multiculturalisme, du différentialisme et du relativisme. Car il ne s’agit pas ici d’éducation mais de propagande. Jusqu’où iront nos multiculturalistes et nos immigrationistes ?

Quand Bayrou « le patriote » defendait l’Europe des Banquiers et de la finance.

Si la crise a une vertu c’est bien celle de révéler au grand jour le cynisme et l’arrivisme de certains de nos représentants politiques. Car qui aurait cru qu’un jour on entendrait des européistes comme Bayrou, Hollande ou Sarkosy défendre le patriotisme économique ? Qui aurait cru qu’un jour ils seraient capables de tourner le dos avec autant d’aisance aux principes idéologiques qui ont guidé leur parcours politique depuis plus de 30 ans ?

Aujourd’hui, pris à la gorge par le réel, les bras ballants et les pieds à 20 mètres du sol, ils suffoquent, gigotent, s’agitent comme un condamné au bout d’une potence. Regardez les bien parcourir les usines que leur politique a livré aux marchés voraces. Regarder les bien ramper devant des ouvriers devenus une variable d’ajustement. Observez les bien! Ils font comme si ils n’avaient jamais rédigé, signé, ratifié l’ensemble des traités qui nous privent aujourd’hui de notre souveraineté. Entendez dans leurs bouches les mots qui hier encore valaient à celui qui osait les prononcer les pires insultes de la part de leurs chiens de garde.

Car il faut se souvenir de ce que fut leur stratégie. De Maastricht au vote de la constitution européenne, les européistes tel que : Bayrou, Cohn Bendit, Hollande ou Sarkozy, ont usé du pire terrorisme intellectuel pour rabaisser, ostraciser, mépriser et vampiriser leurs adversaires.
Aujourd’hui encore, alors qu’ils n’ont rien vu venir (le PS en avril prévoyait dans son projet une croissance de 2,5%), ils prêchent des sermons de circonstance… mais ils sont aussi crédibles que DSK faisant vœu de chasteté dans un lupanar.

Regardez et écoutez ce que disait François Bayrou en 1997. Face à un Jean-Pierre Chevènement lucide et prophétique, le Bearnais défendait de façon péremptoire la monnaie unique et l’Europe technocratique de Maastricht…. loin, très loin du slogan marketing: Achetez Français !

Qui peut croire en la sincérité du Delorien Hollande quand il dit pouvoir réviser le dernier traité, imposer à l’Allemagne des eurobonds et l’obliger a accepter une banque européenne moins indépendante ? Qui peut se laisser encore séduire par le fédéraliste et libre échangiste Bayrou quand il nous convie à acheter français alors qu’il faudrait rétablir des frontières qu’il veut maintenir ouvertes…? (voir vidéo de Zemmour) Y-a-t-il des gens assez sots pour continuer à donner du crédit aux balivernes de ces candidats qui n’ont pour seule boussole l’air du temps et le catéchisme libre échangiste qui nous a entrainé au bord du précipice ? Ils vous parlent de la grandeur de la France, en vous précisant qu’elle est trop petite. Ils vous endorment avec la Nation, alors qu’ils ne rêvent que d’Europe fédérale. Ils promettent la ré-industrialisation alors qu’ils favorisent en sous-main les délocalisations à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Europe comme l’a si bien souligné Florian Philippot au micro de RMC.

Le temps est venu de ne plus se laisser intimider par ces tartuffes et leurs valets médiatiques.

Jérôme Cortier

Zemmour : « Bayrou sombrerait-il dans le populisme ? »

Pour acheter Français, il faut produire Français. Et pour produire français, il faut rétablir des frontières afin de protéger nos entreprises… pas très compatible avec le libre échangisme et l’européisme fédéral de Bayrou, Sarko et Hollande.


Eric Zemmour : "Bayrou sombrerait-il dans le… par rtl-fr

Christian Bourquin, président PS du conseil régional Languedoc-Roussillon : Deux mois de prison avec sursis !

Et encore un. Cette fois c’est du côté de l’Hérault que la justice a décidé de mettre un baron du féodalisme PS à l’amende. Le super cumulard président du conseil régional Languedoc-Roussillon, comparaissait avec trois autres personnes, pour des faits remontant à 1999, lorsqu’il était président du Conseil général des Pyrénées-orientales. Il est soupçonné d’avoir influencé la décision du Conseil général en faveur de la société Synthèse d’un de ses proches, Pascal Provencel (militant socialiste ), pour l’obtention du marché de la communication de l’institution. Présumé innocent tant qu’il n’a pas été définitivement condamné, Christian Bourquin risque deux mois de prison avec sursis.
La même peine a été requise contre Provencel, et des amendes de 5.000 euros avec sursis et 3.000 euros avec sursis respectivement contre Jean-Pierre Lanotte, ancien directeur des affaires financières et juridiques du conseil général, et Pierre Bolte, responsable des achats du Conseil général à l’époque.

Il faut souligner que Christian Bourquin vient d’être réintégré au PS, après en avoir été écarté pour avoir figuré sur la liste Frêche, alors que le PS présentait une liste officielle.

Dommage !. Encore raté. Délibéré le 12 janvier prochain.

Les subventions aux associations progressent…une gabegie

La nouvelle plateforme française d’ouverture des données publiques met en ligne plus de 350 000 documents provenant de 90 services de l’Etat ou d’entreprises publiques. Vous y trouverez notamment la liste des milliers d’associations ayant été subventionnées en 2010 par les ministères, pour un montant global de… 1 483 995 024€.
On apprend notamment que les dépenses rattachées aux services du premier ministre ont bondi de 111% entre 2009 et 2010 (78 millions d’euros). Et les dépenses en faveur de la politique de la ville (les banlieues) ont connu une embellie de 89%. C’est une façon d’acheter la paix sociale et de mener une véritable propagande comme en est chargée l’agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances(l’ACSE).
Dans la liste figurent majoritairement les rebelles fonctionnarisés, les associations communautaristes, ainsi que les milices pour la vertu et contre le racisme:

239.460 euros pour l’Assfam (service social et familial des migrants)
12.000 euros pour le Centre national des Marocains de France
21.000 euros pour profession banlieue
50.000 euros pour le bondy blog
25.000 euros pour le Haut conseil des Maliens de France
490.000 euros pour SOS Racisme
602.000 euros pour France Terre d’Asile
276.000 euros pour Ni Putes ni Soumises
125 000€ pour Act-up Paris par le Ministère de la Santé.
416 500€ pour la Licra
143 949€ pour les Scouts Musulmans de France
34 280€ pour les Guides et Scouts d’Europe
25 000 000 € pour la Ligue de l’enseignement
et caetera….

Cette liste ne comprend pas les subventions versées par les collectivités territoriales où le clientélisme est encore plus importants !

Marie Neige Sardin résiste à la persécution des racailles.

En 2008, le journal en ligne Riposte laïque publiait la lettre d’une libraire au Bourget, Marie-Neige Sardin. Ce texte était un véritable appel à l’aide. Marie-Neige Sardin y racontait par le menu sa vie de commerçante dans une cité où les violences sont quotidiennes. Le site enquêtes et débats s’était alors intéressé au cas de Marie-Neige Sardin et avait produit une série de vidéos afin d’alerter les média et la classe politique sur sa situation. Ce fut l’occasion de découvrir les pressions et menaces que subissent certains propriétaires de commerces non-communautaires installés dans les territoires perdus de la république. Oppressés et persécutés par des groupes maffieux, ces commerçants finissent par céder leur magasin. Quelques semaines plus tard, il n’est pas rare de découvrir à la place une petite échoppe ethnico-religieuse.

Nous sommes en 2011, et Marie-Neige Sardin vient de publier un livre: CELLE QUI DIT NON. Les média se sont enfin décidés à entendre son témoignage… ce n’est pas trop tôt.

Les gros ennuis ont commencé pour moi en janvier 2004, par un braquage à main armée dans ma librairie et une série d’agressions qui ont fait la une du journal « Le Parisien » à cette époque. J’ai eu le « malheur » d’avoir reconnu dans les braqueurs le chef de la bande d’une des cités de la ville, qui n’était même pas masqué, sans doute certain de son impunitié. J’ai déposé plainte.Le 22 juin 2004, j’ai été agressée dans ma boutique par quatre individus, en plein jour, qui m’ont entraînée de force dans l’arrière-boutique, puis dans mon appartement, situé au-dessus de la librairie. J’ai subi un viol, dont le seul but était de me faire retirer ma plainte du mois de janvier. Faute de preuves jugées suffisantes, le coupable, qui n’a jamais donné le nom de ses complices, bénéficiera d’un non-lieu par le juge d’instruction. Par la suite, on va dénombrer 21 agressions en tout genre avec une séquestration en avril 2007 et une brûlure à l’acide le même mois.

Algérie : “Les refus de visas en baisse”, selon le consul général de France

La droite facilite l’élection du PS… elle leur fait venir des électeurs immigrés !:

Le taux de refus de visas pour la France a baissé de 6% cette année. Seulement 21,77% des demandes de visa formulées par les Algériens ont reçu des réponses négatives depuis le début de l’année, contre 27,84% en 2010, à la même période.

«Une avancée due à la simplification des procédures pour faciliter la circulation des Algériens entre l’Algérie et la France», dont s’est félicité, hier, le consul général de France à Alger, Michel Dejaegher, en présence de l’ambassadeur de France, Xavier Driencourt, lors d’une conférence de presse tenue à la résidence du consul à Alger. A l’ordre du jour, le bilan des dix premiers mois d’activité du consulat général de France à Alger qui a traité 140 751 dossiers de demandes de visa. Ainsi, 80 746 visas ont été délivrés depuis le 1er janvier 2011, dont 73 000 visas court séjour, contre 72 956 visas à la même période de l’an dernier.

Le nombre de ces dossiers traités à Alger additionnés à ceux d’Oran (23 300 visas délivrés) et ceux de Annaba (24 000 visas délivrés) ont sensiblement amélioré le taux de délivrance de visa pour la France. «Une hausse de 19% cette année», précise le consul général de France à Alger. Comment expliquer cette hausse ? «Les dernières dispositions prises indépendamment du consulat – communication des motifs de refus et introduction de la biométrie dans la procédure de traitement – et celles initiées par le consulat général de France à Alger – simplification de la liste des justificatifs – ont permis d’avoir une meilleure qualité de dossiers déposés, ce qui a permis de baisser le taux de refus», explique Michel Dejaegher. Si une avancée a donc été clairement notée sur le taux de délivrance, il n’en est pas de même pour les délais de traitement des dossiers.

«L’introduction de la biométrie rallonge effectivement la durée de traitement des dossiers, car elle comporte des problèmes logistiques», souligne le conférencier. En moyenne, chaque mois, 8000 dossiers sont traités, atteignant un pic de 14 000 à certaines périodes de l’année. […] Le taux de refus de délivrance a certes baissé, mais reste la lancinante question des motifs de ces refus. «La majorité des refus de visa sont motivés par le risque de détournement de l’objet du visa à court séjour à d’autres fins», explique le conférencier. […]

EL Watan

L’incroyable dérive financière de la mairie de Paris

Le ps est le parti le plus corrompu de la république… encore une preuve

A Paris, les emplois fictifs sont un peu comme les bateaux-mouches : ils font partie du paysage. Lorsqu’il régnait sur l’Hôtel de Ville, on le sait, Jacques Chirac y appointait discrètement 21 camarades, qui travaillaient en réalité pour le RPR – il vient d’ailleurs de rembourser (avec l’UMP) 2,2 millions d’euros à la mairie, ce qui est la moindre des choses. Eh bien, selon nos informations, Bertrand Delanoë fait mieux encore.

Voilà neuf ans que ce cachottier salarie avec l’argent du contribuable une bonne trentaine de permanents CGT, planqués dans l’une des mutuelles de la ville, la MCVAP. Dans un rapport au vitriol, l’Inspection générale de la capitale chiffre à 1,2 million par an le coût de ce petit cadeau, consenti «sans aucun fondement juridique» à l’organisation de Bernard Thibault. On peut donc estimer que plus de 10 millions d’euros ont été consacrés depuis 2001 à cette œuvre charitable. Cinq fois plus que les frasques de Jacques Chirac. […]

Que n’a-t-il gaspillé dans la capitale pour tenter d’y laisser sa trace indélébile ! La transformation du «104» rue d’Aubervilliers en espace culturel branché – et totalement déserté ? Elle a coûté 108 millions d’euros, une somme démentielle, pour seulement 25 000 mètres carrés utiles. Et l’exploitation de cette cathédrale engloutit 8 millions d’euros par an. Le monstrueux projet de reconstruction du Forum des Halles ? Les premiers devis l’établissent à 750 millions d’euros. Quant aux aménagements de voirie, voilà neuf ans qu’ils sont menés pratiquement à guichets ouverts, hors de toute logique économique. […]

Source: lire la suite sur Capital