Tous les articles par Titus

Macron « Il nous faut aussi être attentifs à ce terrorisme “exogène” (…) qui peut trouver un relais dans certaines communautés présentes sur le territoire national »

Encore une preuve de la démagogie macronienne. Il dit ce que le public qu’il a en face de lui veut entendre. En clair : quand il est devant les cameras de Brut il affirme qu’il existe des violences policières contre certaines communautés. Quand il est devant les journalistes du Figaro il tient le discours de Marine Le Pen en un peu plus lisse et abscons pour faire intelligent.


Je suis lucide et je regarde la réalité en face: depuis plus de trente ans certains quartiers et certaines rues sont devenues invivables pour nos concitoyens, et notamment pour les plus modestes, les plus fragiles: la personne âgée qui va faire ses courses, la femme qui rentre seule le soir du travail. Non. Ce n’est pas l’idée que je me fais de ce que la République doit aux Français.

Je tiens à ce que la police aille partout, en particulier dans les zones où s’est installée une délinquance chronique, et elle le fait. C’est pour cela que nous avons ciblé 62 quartiers de reconquête républicaine -, dont 58 ont déjà été mis en place, qui captent l’essentiel des renforts en sécurité publique. La Goutte-d ’Or à Paris ou Lille-sud sont ainsi devenus des quartiers témoins, où nous avons injecté des moyens massifs pour changer en profondeur le quotidien de nos concitoyens. On doit franchir encore des étapes.

(…)

Aujourd’hui, nous devons mieux suivre le bas du spectre: ces individus qui ne sont pas perçus comme les plus dangereux, mais qui peuvent passer à l’acte sans aucun signe avant-coureur. Nos préfets, nos forces de l’ordre, nos services de renseignement s’y attellent sans relâche.

Il nous faut aussi être attentifs à ce terrorisme «exogène», piloté depuis l’étranger, mais qui peut trouver un relais dans certaines communautés présentes sur le territoire national. Il n’a pas disparu. Continuer la lecture de Macron « Il nous faut aussi être attentifs à ce terrorisme “exogène” (…) qui peut trouver un relais dans certaines communautés présentes sur le territoire national »

Macron interrogé par la chaîne américaine CBS : “Nous devons déconstruire notre propre histoire”

Macron est un démagogue. Comme le furent Sarkozy et Hollande. Il n’y a rien de plus dangereux.


MARGARET BRENNAN : OK, compris. M. le Président, la race est un sujet très chaud dans ce pays en ce moment. Et je veux vous interroger sur quelque chose que vous avez dit récemment. La France est une ancienne puissance coloniale, mais vous avez dit en comparant nos deux pays, “Je suis sûr d’une chose, nous ne sommes pas les États-Unis d’Amérique. Nous avons une préférence pour l’égalité qui est fondée – qui ne se trouve pas aux États-Unis. Nos valeurs ne sont pas tout à fait les mêmes. Nous avons un attachement à la social-démocratie, à plus d’égalité.” Qu’entendez-vous par là ?

PRÉSIDENT MACRON : Je pense que les Etats-Unis et l’Europe sont- sont confrontés à des défis communs, à des réseaux d’inégalités, à des discours de haine, etc. et à des tensions dans nos sociétés. Et la race arrive, je dirais en plus de cela, parce que nous n’avons pas réglé cette question. Et c’est une question qui existe dans notre société. Dans votre société, il y avait de la ségrégation et vous avez réussi à réagir précisément et à réorganiser votre société dans les années 60 avec une action positive et affirmative et des politiques nucléaires, afin de faire face à ce phénomène. Notre histoire est très différente parce que nous étions des États coloniaux et que nous sommes maintenant – nous sommes au centre et nous étions et nous sommes toujours des contrariétés de l’immigration avec beaucoup de gens venant des anciennes colonies et, par exemple, du continent africain. Et nous avons définitivement cette question de la race, qui est au cœur même de notre société, et qui crée de nombreuses tensions lorsque des personnes sont victimes de discrimination et lorsque des personnes poussent des discours racistes, du racisme ou des discours inacceptables. Ma conviction est que nous devons aborder cette question en commençant par la transparence et une évaluation équitable. C’est pourquoi j’ai lancé de nouvelles plateformes pour lutter contre la discrimination, le racisme, etc. Deuxièmement, un dialogue calme et ouvert pour comprendre comment cela s’est passé et, d’une certaine manière, pour déconstruire notre propre histoire. Continuer la lecture de Macron interrogé par la chaîne américaine CBS : “Nous devons déconstruire notre propre histoire”

Benoît Hamon : « En quoi préférer les vélos aux avions est plus dangereux que préférer les blancs aux noirs ? »

Benoît Hamon encense les réunions ségrégationnistes de l’UNEF et tance l’extreme-droite “qui a fomenté des attentats et des complots”

Epinay-sur-seine : Ils finiront par tuer un de nos collègues à cette allure !!!!

Gérald Darmanin accorde une « dérogation » aux musulmans de France, pour se rendre à la mosquée avant la fin du couvre-feu

Communiqué

Dérogation pour se rendre aux mosquées pour la prière du matin

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) informe les musulmans de France qu’il est toléré de se rendre au lieu de culte le plus proche de son domicile pour accomplir la prière du matin. Cette dérogation est accordée par Monsieur le Ministre de l’intérieur à la demande du CFCM.

Le CFCM recommande aux imams de retarder cette prière dans la mesure du possible pour permettre un usage utile et limité de la dérogation.

Fait à Paris le 14 avril 2021

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM

CFCM / UMF / Screen


Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a informé les musulmans de France « qu’il est toléré de se rendre au lieu de culte le plus proche de son domicile pour accomplir la prière du matin (qui peut être avant 6 heures, NDLR). Cette dérogation est accordée par le ministre de l’Intérieur à la demande du CFCM […] Le CFCM recommande aux imams de retarder cette prière dans la mesure du possible pour permettre un usage utile et limité de la dérogation ».

Le Parisien

Un « relous » jette une femme dans les escaliers du métro à Paris. Interpellée, Schiappa réagit. Une affaire de crack

Paris est la ville des déchets en tout genre…. on assiste à la tiers-mondisation et l’ensauvagement de l’espace public. Le phénomène s’étend et il concerne tout le monde.

Zemmour : “La priorité, c’est de lutter contre le Grand remplacement. Il faut un référendum sur l’immigration. Cette discussion est interdite par les juges, c’est donc le peuple qui doit trancher !”

Pour ceux qui ont voté contre Maastrich comme moi cette émission est une synthèse de tout ce que nous avons dit depuis 30 ans