Blog d'actualité

Bières retirées par l’UEFA: «Quand le sport-business cède à la censure communautariste»


FIGAROVOX/TRIBUNE – Les joueurs de confession musulmane à l’Euro 2021 peuvent demander à ce qu’il n’y ait pas de bouteille de bière sur leur pupitre en conférence de presse. Une décision qui illustre l’empressement des grandes entreprises à répondre aux réclamations communautaires, estime Mathieu Slama.

Il y a eu le Coca Gate, il y a désormais le Heineken Gate. Résumons l’histoire en quelques mots : après que le joueur de l’équipe de France Paul Pogba a retiré la bouteille de bière (sans alcool) placée devant lui lors d’une conférence de presse, l’organisation de l’UEFA a pris la décision de permettre aux joueurs de confession musulmane à l’Euro 2021 de demander à ce qu’il n’y ait pas de bouteille de bière sur leur pupitre en conférence de presse. Et en effet, cette décision a pu se vérifier lors de la conférence de presse de Karim Benzema mercredi soir, où aucune bouteille de bière n’était visible.

Cette décision, dans l’absolu, n’est pas très surprenante. Elle est une simple réponse au risque de « bad buzz » provoqué par certains gestes de joueurs, qui mettent en danger la réputation de certains sponsors qui n’ont aucune envie de vivre ce que Coca-Cola a subi (une baisse importante du cours de Bourse après le geste de Cristiano Ronaldo). Il s’agit là d’une simple affaire de sponsoring. Mais en creusant un peu, elle révèle un climat qui est en train de s’installer et dont le capitalisme, dans sa recherche effrénée de pureté morale à bas coût, est un des principaux moteurs aujourd’hui.

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE