Politique,  vidéo

Ça se dispute : Zemmour vs Domenach (i-TELE – 8 juin 2013)

Le grand guignol continue. Et nous nous en félicitons. Car à travers le traitement médiatique et politique de cette histoire, la gauche montre sa vrai nature. Manipulatrice, menteuse, sans scrupule, révisionniste, hémiplégique, profondément totalitaire, elle s’affiche comme ayant un véritable pouvoir de division dans le pays. Elle démontre également qu’elle est prête à tous les amalgames alors qu’elle crie à la stigmatisation honteuse quand une pépite de l’immigration est impliquée dans une affaire.
Comme le dit Zemmour : cette histoire est une rixe entre des crétins d’extrême gauche et des crétins d’extrême droite. Aveuglé par le sentiment d’incarné le bien ( la gauche a fait tant de mal au nom du bien…), le jeune Clément Méric a pris le risque d’attiser le feu de plus fort et plus déterminé que lui. Dans ce genre de situation le verdict est sans appel : qui s’y frotte s’y pique. Il s’y ai frotté, il s’y est piqué.

Je suis sidéré par la désinhibition devant la récupération et la manipulation.(…)

C’est une bagarre entre militants qui a mal tourné. (…) Clément Méric a perdu (…) Ce n’est pas eux qui sont violents c’est la réalité.(…) Il y a une tentative d’une certaine gauche totalitaire de changer l’homme, de changer de peuple, de changer de civilisation, tout ça c’est violent…

– Eric Zemmour

 

Clément Méric ? Je vois pas en quoi il serait d’extrême gauche (…) c’est TA lecture – Domenach