Célébration des clowns qui font sourire les enfants dans les hôpitaux français

Célébration des clowns qui font sourire les enfants dans les hôpitaux français

Les enfants pauvres du sud de la France se sentent un peu mieux grâce à 40 clowns bénévoles.

Les clowns de RIRE célèbrent 30 ans de sourires sur les visages des patients, des familles et du personnel des hôpitaux de Montpellier et de Sète, dans le département de l’Hérault.

L’association à but non lucratif est l’une des rares en France à associer autant de bénévoles et de clowns professionnels. Plus d’informations sur leur travail sont disponibles à l’adresse suivante ici.

Lire la suite : Les hôpitaux français trouvent un moyen amusant d’atténuer le stress des enfants lors d’une opération

C’est un travail très intime

Nadine Pons, 66 ans, également connue sous le nom de Clown Roudoudou, a commencé à travailler bénévolement pour l’association en 1998.

Aujourd’hui, elle est l’une des quatre professionnelles qui travaillent spécifiquement avec les enfants atteints de cancer et leurs familles.

L’expérience des deux groupes est très différente.

« Un bénévole va à la rencontre des enfants à l’hôpital dans des services où il ne les revoit pas », a déclaré Mme Pons.

« Ils ont une mission ponctuelle. Quant à nous, clowns professionnels, nous sommes spécialisés en oncologie, donc nous travaillons en hôpital de jour, en hospitalisation, en soins protégés et en unités de soins intensifs, y compris en pédiatrie. C’est vraiment un travail très intime.

Plus d’informations ici : Des ours en peluche pour apaiser les craintes des enfants à l’hôpital

Un clown est capable d’empathie avec les enfants et les familles

Elle participe également à la formation de chaque nouvelle promotion de bénévoles.

L’association finance la formation, qui comprend 12 ateliers et le compagnonnage avec un clown professionnel.

Les bénévoles se voient également proposer des laboratoires de clowns mensuels, ainsi que des ateliers d’écoute avec un psychologue professionnel.

En ce qui concerne les candidats clowns potentiels, Mme Pons explique qu’ils recherchent des personnes stables et engagées.

« Pour moi, un clown est complètement authentique, quelqu’un qui peut être en empathie avec les enfants et les familles », a-t-elle déclaré.

Les récompenses obtenues grâce au travail acharné et au dévouement des bénévoles parlent d’elles-mêmes.

« Il y a des moments inattendus et de très belles rencontres, mais il y a aussi beaucoup de rires », a-t-elle déclaré.

« Nous sommes des clowns après tout.

Articles connexes

Un chien de sauvetage dressé pour apaiser les patients atteints de cancer dans un grand hôpital parisien

Les hôpitaux français adoptent l’hypnose pour soulager la douleur pendant les traitements

Comment fonctionnent les transports hospitaliers et autres transports médicaux en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *