Histoire,  Politique,  vidéo

Chevènement : « La France a sacrifié sa souveraineté pour construire l’Europe »

Jean-Pierre Chevènement a sorti un livre très important et bien écrit : 1914-2014, l’Europe sortie de l’Histoire ?
Une question à laquelle il répond par l’affirmative et qu’il explique par le rapprochement de deux mondialisations, la première, avant 1914, sous égide britannique, et la seconde sous égide américaine.
L’ancien ministre y défend la thèse selon laquelle les Nations n’ont aucune responsabilité dans les deux guerre mondiales, mais qu’au contraire, la Nation c’est le lien de la démocratie.

Jean Pierre Chevènement est le dernier homme politique de gauche à posséder une immense culture et reste le seul à être encore attaché à la souveraineté nationale et la République.


JP Chevenement : « L’Euro arrive au bout de son… par FranceInfo

Le propos de départ du livre de Jean-Pierre Chevènement est de démontrer que l’Europe a été progressivement sortie de l’Histoire, en rapprochant ce qu’il considère être les deux mondialisations, la première, avant 1914, sous égide britannique, et la seconde sous égide américaine. « Je pense qu’il y a intérêt vue longue et large. Il faut regarder les continuités plutôt que les ruptures » explique l’ancien ministre.

Pour Jean-Pierre Chevènement, président d’honneur du MRC, la brutale accélération du déclin de l’Europe ne tient pas seulement aux deux conflits mondiaux. Elle résulte aussi et surtout de la diabolisation de ses nations. « La France a accepté de sacrifier sa souveraineté pour construire une Europe qui au départ était une petite Europe qu’elle pouvait se flatter de dominer. Aujourd’hui, c’est une Europe élargie, avec une Allemagne réunifiée, bâtie sur l’idée que c’est sur le marché qu’on allait faire l’Europe.«