Économie, Écologie...

Chypre : Taxe sur les dépôts bancaires ou hold-up généralisé ?

Addendum : Là on est en plein délire !

L’Europe organise le blocus monétaire de Chypre (Le Figaro)

La Banque centrale européenne (BCE) a prévenu qu’elle cessait d’alimenter en liquidités les banques chypriotes tant que Nicosie n’accepte pas le plan de sauvetage.

Jamais la BCE n’avait encore brandi une telle menace. Du coup, le ministre des Finances chypriote et le gouverneur de la banque centrale de l’île n’ont pas d’autre choix que de laisser les banques fermées jusqu’à nouvel ordre.

L’Europe ouvre la porte à un assouplissement (Les Echos)
Jörg Asmussen, membre allemand du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a ouvert la porte à des amendements, tant que le financement était assuré.

« C’est le programme d’ajustement du gouvernement chypriote, pas celui de la Troïka ou d’un autre gouvernement », a déclaré Jörg Asmussen lors d’une conférence à Berlin tandis qu’une source européenne à Bruxelles affirmait que des négociations étaient déjà en cours pour réviser ce plan. « Si le président chypriote veut changer quelque chose à la taxe sur les dépôts, c’est entre ses mains », a-t-il ajouté, « il devra juste s’assurer que le financement est intact », c’est-à-dire que Chypre apporte sa propre contribution d’environ 6 milliards d’euros.

Le Parlement chypriote s’est réuni lundi pour entamer le processus de ratification du plan, présenté par le président Nicos Anastasiades comme « l’option la moins douloureuse » pour son pays. Il a néanmoins d’ores et déjà exprimé l’espoir d’un amendement du plan, pour limiter son impact sur les petits épargnants chypriotes. « C’est son plan, il décide des paramètres », a répété Jörg Asmussen tandis qu’à Bruxelles une source européenne affirmait que des négociations étaient en cours lundi entre les autorités chypriotes et leurs bailleurs de fonds pour réviser la taxe.

Chypre étudie la possibilité d’un seuil en dessous duquel les petits dépôts bancaires ne seraient pas soumis à taxation. Le gouvernement chypriote propose que les premiers 20.000 euros des dépôts bancaires soient exemptés de taxations et qu’ensuite les taux préconisés soient maintenus, a-t-on déclaré lundi de source parlementaire à Nicosie.

 

Addendum :

Face aux divergences, Chypre reporte la ratification du plan d’aide
Le gouvernement chypriote a reporté à lundi le débat parlementaire sur le plan de sauvetage négocié avec l’Union européenne, les députés semblant réticents à approuver le texte qui prévoit une taxe sur tous les comptes bancaires en contrepartie d’un prêt de 10 milliards d’euros. Ce délai risque de forcer les banques de l’île à rester fermées à l’issue du week-end, si la Parlement ne parvient pas à valider l’aide européenne avant la reprise du travail mardi matin, lundi étant férié.

lire la suite sur le Monde

Addendum :

On ne peut plus retirer d’argent… On perd d’un coup toute liberté, c’est un Hold-Up.

De mieux en mieux ! Dans  l’Europe totalitaire de l’UMPS,  les banquiers sont autorisés par les parlementaires à voler leurs clients. En effet, L’Eurogroupe, le FMI et l’ensemble des ministres des finances de la zone euro ont trouvé hier soir un accord à Bruxelles : 10 milliards d’euros seront apportés à Chypre et le solde proviendra d’une taxe exceptionnelle prélevée pendant le week-end sur les comptes des épargnants.  À l’annonce de la nouvelle, les cypriotes ont pris d’assaut  les distributeurs automatiques de billets pour retirer leur fric gagné à la sueur de leur front contrairement à celui des politiques et des banquiers. Malheureusement pour eux, c’est trop tard : le gouvernement de l’île sait déjà quelles sommes il va leur voler ! Évidement, les actionnaires des banques sont épargnés, l’Etat  dépensier et incompétent également, toute la charge repose sur l’épargnant de base. Les oligarques russes qui ont déposé de l’argent dans les banques de Chypre ne seront absolument pas mis à  contribution.
Il est probable que ce vol sera répété ailleurs. Nos dirigeants qui se foutent pas mal de la démocratie et qui se goinfrent à la table des banquiers sont prêts à tout pour sauver l’euro et le système kleptomane qu’ils ont mis en place contre les peuples. Il existe actuellement cinq pays de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal, Espagne et Chypre) qui bénéficient de plans d’aide… rien ne nous dit que les mêmes solutions ne seront pas appliquées….. Et quand on voit comment Mimolette et sa bande de voleurs incompétents gouvernent la France, il y a de quoi frémir. Si vous avez de l’oseille achetez de l’or (physique, pas papiers il est manipulé par les salopards qui font marcher la planche à billet), investissez dans des actifs réels comme l’immobilier. Et privilégiez les paiements par paypal ou bitcoin.

Le Parlement cypriote devait voter en principe dimanche sur l’accord avant que les banques ne rouvrent leurs portes mardi matin, lundi étant férié. Le président chypriote, Nicos Anastasiades, élu le mois dernier, devait regagner l’île à 19 heures (heure française) en provenance de Bruxelles et s’entretenir dimanche avec le gouvernement, selon l’agence étatique CNA.

Selon un communiqué, le président s’adressera au pays dimanche sur le plan de sauvetage. Il prévient déjà que les banques risquent “l’effondrement” à défaut d’une aide de l’UE.

Pour réduire leur participation à ce prêt, pour lequel Nicosie demandait 17,5 milliards, les bailleurs de fonds lui ont demandé d’instaurer une taxe exceptionnelle de 6,75 % sur tous les dépôts bancaires en deçà de 100.000 euros et de 9,9 % au-delà de ce seuil, ainsi qu’une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts.

Ces prélèvements, censés rapporter 5,8 milliards d’euros, seront appliqués à toutes les personnes résidant sur l’île. Les taxes sur le capital et les intérêts des dépôts seront entièrement compensés par la distribution d’actions, a précisé M. Sarris.

On essaie tous de retirer un maximum d’argent — mais cela ne marche pas très bien, on ne sait pas si les comptes sont bloqués ou les distributeurs vides, a dit Joseph, employé de banque chypriote. Personne ne s’attendait à cela — et les banques n’étaient au courant de rien”.

Ces retraits ne vont toutefois pas empêcher la ponction sur les comptes de toute personne résidant sur l’île. Les montants correspondant à la taxe “sont déjà bloqués et ne peuvent plus être transférés”, assure Marios Skandalis, vide-président de l’Institut des comptables publics de Chypre.

Cette mesure sera lourde de conséquences:

– Qui aura encore confiance dans les banques cypriotes et conservera ses dépôts bancaires?
– Qui aura encore confiance dans les autres banques de la zone euro et …?
– Qui aura encore confiance dans la garantie gouvernementales des dépôts?
– Qui aura encore confiance dans la parole du gouvernement cypriotes?
– Qui aura encore confiance dans la parole des gouvernements de pays européens endettés?
– Qui acceptera ces mesures décrétées par l’U.E.?
– Qui investira encore à Chypre?
– Qui investira encore dans les pays européens endettés?
– Qui investira encore dans l’Union Européenne?
– Qui fera encore confiance à l’euro? …

La ligne rouge est franchie, … où l’Europe va-t-elle? Les citoyens européens seront-ils ruinés par les dettes de banques/ les dettes souveraines? Allez-vous assister à des révoltes/révolutions populaires? La boite de Pandore est ouverte!

Le Monde