Politique

Le Conseil Régional de Midi-Pyrénées favorise-t-il une entreprise proche de Kader Arif ?

Addendum: 11 sept 2014

«La pire des médisances, c’est l’insinuation». Martin Malvy, le président (PS) de la région Midi-Pyrénées s’est dit scandalisé, hier, après la publication le jour même par le Canard Enchaîné d’un article intitulé «La petite Bygmalion du PS cassoulet», en référence à la société gérée par des proches de Jean-François Copé et au cœur de l’affaire des fausses factures présumées lors de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.

L’hebdomadaire s’interroge, en effet, sur des liens éventuels entre deux sociétés toulousaines, AWF Music et AWF, gérées par des parents proches de Kader Arif, ministre PS délégué aux Anciens combattants, et l’obtention d’importants contrats de la région par ces PME spécialisées dans la sonorisation et l’éclairage d’événements.

C’est l’omniprésence de ces PME lors des attributions d’appels d’offres, qui a éveillé les soupçons du groupe d’opposition UMP «Osons Midi-Pyrénées». «Entre 2009 et 2014, 242 factures ont été acquittées par la région pour environ 2 millions d’euros» ont affirmé, hier lors d’une conférence de presse, Elisabeth Poucheron et Vincent Terrail-Novès, deux élus UMP.

Selon eux, la société AWF Music (*), dirigée par des parents de Kader Arif, dont son frère, a remporté en 2009 un contrat de quatre ans. «1,7 million d’euros a été réglé par la région» affirment-ils. À l’été 2013, un nouvel appel d’offres est lancé pour un montant de 2,8 millions d’euros sur quatre ans.

«Deux sociétés ont alors présenté une offre : AWF, dirigée par des neveux de M. Arif, et une seconde baptisée All Access, créée le même jour que la première et par les mêmes dirigeants. Après avoir été classé sans suite, ce marché a été accepté. Pourquoi ?» interrogent les deux élus.

S’ils n’accusent personne, faute de preuves tangibles, ils s’étonnent de l’absence de concurrence sur de tels marchés de plusieurs millions d’euros. «Nous ne sommes ni des enquêteurs, ni des juges. Nous voulons comprendre. Mais si ces anomalies sont avérées, c’est grave» ajoute Mme Pouchelon.

——-

Addendum du 11/09/14 :

Pour Valls, l’enquête menée à Toulouse ne concerne en rien Kader Arif
Manuel Valls a affirmé jeudi que le ministre délégué aux Anciens Combattants Kader Arif n’était «en rien concerné» par l’enquête préliminaire menée à Toulouse sur des passations de marchés entre la Région Midi-Pyrénées et des sociétés spécialisées dans l’événementiel.

«Ne mélangeons pas tout. [Kader Arif] aura l’occasion de s’expliquer, il n’est en rien concerné par cette information. Que chacun regarde bien les faits et les évènements», a déclaré le Premier ministre dans la cour de Matignon au sortir d’une réunion du gouvernement….

——-

Addendum 10 sept 2014 :

Une enquête préliminaire a été ouverte à Toulouse à la suite d’un signalement effectué par des élus du groupe d’opposition au Conseil régional de Midi-Pyrénées.

Une enquête préliminaire sur des passations de marchés entre la Région Midi-Pyrénées et des sociétés appartenant à des proches parents du ministre délégué aux Anciens combattants Kader Arif a été ouverte mercredi, a annoncé à l’AFP le procureur de la République de Toulouse.

Cette ouverture d’enquête préliminaire fait suite à un «signalement» déposé lundi par des élus du groupe d’opposition au sein du Conseil régional, «faisant état d’anomalies dans les relations contractuelles existant entre la Région et certaines sociétés», a expliqué le procureur Michel Valet….

Agé de 55 ans, il a occupé pendant 10 ans (1999-2008) le poste de secrétaire fédéral du PS de la Haute-Garonne et est régulièrement présenté comme un proche de François Hollande.

Libération

——-

Voilà une information qui n’aurait jamais pu être révélée par la Dépêche du Midi, journal qui a le monopole de l’information sur toute la région Midi-Pyrénées) dont le propriétaire est jean-Michel Baylet, président des radicaux de gauche, et allié du PS. Ni même par la seule télévision Toulousaine, TLT, qui appartient à la mairie de Toulouse ( détenue par le PS jusqu’en 2014) au conseil régional PS et à la Dépêche du Midi.

—————–

Selon Le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi, la Région Midi-Pyrénées aurait commandé de nombreuses prestations à AWF, une société dirigée par plusieurs membres de la famille du secrétaire d’Etat PS aux anciens combattants.

201205231685Dans un article intitulé « La petite Bygmalion du PS cassoulet », à paraître mercredi 10 septembre et que nous avons pu consulter, Le Canard Enchaîné affirme qu’une petite entreprise spécialisée dans la sonorisation et les éclairages de scènes, AWF, bénéficie de nombreux marchés depuis plusieurs années avec le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, présidé par Martin Malvy (PS). Cette société est dirigée et fait travailler, selon l’hebdomadaire, plusieurs membres de la famille du secrétaire d’Etat aux anciens combattants Kader Arif, dont l’un de ses frères.

Selon Le Canard Enchaîné, AWF aurait bénéficié de 1 730 000 euros de commandes avec la région, lors d’un premier contrat de 4 ans conclu en 2009. L’entreprise a remporté un nouvel appel d’offre en avril dernier, mais nos confrères affirment que l’autre entreprise concurrente dans cet appel d’offres est contrôlée par les mêmes dirigeants.

Enfin parmi d’autres informations sur ce sujet (à lire mercredi dans Le Canard Enchaîné), l’article affirme que les prestations de sonorisation et d’éclairages d’AWF étaient prises sur le budget cantines de la région. Ce à quoi Martin Malvy a répondu au Canard que les choses allaient rentrer dans l’ordre en 2015.

France3

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE