• Politique

    En Afrique du Sud, 72 morts lors d’une vague de pillages sans précédent

    15/07/2021

    Le gouvernement sud-africain a revu à la hausse, jeudi 15 juillet, le bilan des violences qui agitent le pays depuis près d’une semaine, annonçant au moins 117 morts quand le bilan précédent faisait état de 72 morts.

    Johannesburg, la plus grande ville du pays, retrouvait un calme relatif et commençait à déblayer les gravats des destructions. La mégalopole est « largement calme », a affirmé la ministre par intérim à la présidence Khumbudzo Ntshavheni, attribuant la diminution du nombre d’incidents au déploiement de soldats en renfort de la police.

    En tout, 26 personnes y sont mortes dans un contexte de pillages et d’incendies, sur fond de chômage endémique et de nouvelles restrictions anti-Covid-19. Bilan, auquel il faut ajouter 91 morts dans la province du Kwazulu-Natal (est) où les violences ont commencé il y a six jours, après l’incarcération de l’ancien président Jacob Zuma. Là, dans le pays zoulou, « les choses s’améliorent » aussi, « on va vers la stabilité », a ajouté la ministre. A ce jour, 2 203 personnes ont été interpellées dans le pays.

    […]

    Le Monde

     


    « Maintenant, les fermes »

  • Politique

    Afrique du Sud : le système de santé au bord de l’asphyxie

    […]
    Un quart de siècle après l’avènement de la démocratie, l’accès aux soins et leur qualité constituent une des préoccupations majeures des Sud-Africains, qui éliront leurs députés le 8 mai.

    Baragwanath est le plus grand établissement public de santé du pays. Chaque jour, six à douze personnes atteintes de troubles mentaux se présentent aux urgences et devraient être hospitalisées.

    Mais faute de lits, certaines doivent patienter jusqu’à trois jours, confie sous couvert d’anonymat un médecin du service.
    […]

    Le fonctionnement des urgences n’est qu’une des nombreuses difficultés de l’hôpital Baragwanath.

    Avec 3.200 lits pour une population de 1,5 million d’habitants, l’établissement souffre d’un manque criant de moyens.

  • Culture, idées, Média...,  Histoire,  Politique

    Tensions raciales : l’Afrique du Sud au bord du chaos (Enquête exclusive)

    Ce documentaire aurait dû être accompagné d’une analyse historique et ethnique de Bernard Lugan…. les spectateurs auraient alors compris que les boers se sont installés sur des terres vierges inoccupées et que ce sont les vrais « autochtones »;  que les tensions communautaires en Afrique du Sud n’opposent pas seulement les Noirs aux Blancs, mais aussi entre les différentes tribus et que le rejet des immigrés zimbabwéens par les noirs d’Afrique du sud est démentiel. Ils auraient aussi compris que Mandela était un terroriste communiste totalement déjanté et que l’idéologie des anti-apartheid »  n’était rien d’autre qu’une chasse aux blancs.

    Donc documentaire passablement ben, mais peut largement mieux faire.

    Voir le film sur M6 replay

    Présentation d’Enquête exclusive par  M6 le 04/02/18

    Réputée pour ses paysages grandioses, ses plages magnifiques et ses réserves animalières, l’Afrique du Sud a une face plus sombre. Derrière la carte postale, deux communautés (blanche et noire) ne cessent de se déchirer.

    Malgré l’abolition de l’apartheid, en 1991, et l’espoir d’une réconciliation, les tensions raciales se sont envenimées ces dernières années. Et aujourd’hui, les rapports de forces semblent s’inverser. En imposant des quotas de noirs dans les entreprises, l’État a créé la génération des « black diamonds », des noirs fiers de leur réussite, et a privé de travail des milliers de blancs. De

  • Politique

    Zuma (Afrique du Sud) appelle à « l’expropriation des fermiers blancs sans compensation »

    Le président Jacob Zuma a appelé le Parlement à modifier la constitution sud-africaine pour permettre l’expropriation des terres détenus par les blancs sans compensation.

    M. Zuma, âgé de 74 ans, qui a fait ces remarques dans un discours d’hier, a déclaré qu’il voulait établir un «audit foncier pré-colonial des modes d’occupation des terres et d’occupation» avant de changer la loi.

    « Nous devons accepter la réalité que ceux qui sont au Parlement où les lois sont faites, en particulier les partis noirs, devraient s’unir parce que nous avons besoin d’une majorité des deux tiers pour apporter des changements à la constitution », at-il dit.

  • Fil Info,  Politique

    Apartheid à l’envers en Afrique du Sud (vidéo)

    La BBC, connue pour des opinions plutôt de gauche et que l’on ne peut donc soupçonner ici de parti pris, a consacré à ces questions en mai dernier un film intitulé « Les Blancs ont-ils encore un avenir en Afrique du Sud » ? Dans l’article de John Simpson accompagnant le film on lit « ceux qui souffrent le plus maintenant, ce sont les membres les plus faibles et les plus vulnérables de la communauté blanche ». Et il décrit un camp, parmi quelque 80 autres – même si ces chiffres sont contestés en partie – en Afrique du Sud où vivent des Blancs pauvres, « sans eau, sans éléctricité…Les habitants vivent de deux repas quotidiens de bouillie de maïs qui leur sont apportés par des bénévoles…ils n’ont pas de sécurité sociale, pas de recours, pas plus qu’il n’y en avait pour ceux qui n’étaient pas blancs sous le régime de l’apartheid ».

    Quant aux Blancs « qui se trouvent bien plus haut sur l’échelle sociale, ils sont très menacés, cette fois littéralement. Pratiquement toutes les semaines les médias rapportent localement le meurtre de fermiers blancs, bien que l’on n’en entende pas beaucoup parler dans les médias en dehors de l’Afrique du Sud ».

    En Afrique du Sud un fermier blanc risque deux fois plus d’être assassiné qu’un policier et les policiers mènent une vie particulièrement dangereuse. Les assassinats de fermiers sont souvent particulièrement brutaux ». (( Mieux vaut, en effet, pas voir les photos de leur corps…)) D’ailleurs, « il y avait 60.000 fermiers blancs en Afrique du Sud. En 20 ans ce chiffre a été divisé par deux »…

  • Fil Info,  Politique

    Afrique du sud: Trierweiler et Taubira vont rencontrer des lesbiennes

    Valérie Trierweiler va accompagner lundi son compagnon, le président François Hollande, en Afrique du sud. Après un déjeuner à Johannesburg avec des représentants d’associations de femmes et de défense des droits LGBT (Lesbiennes gay, bi et trans), la première dame aura une rencontre privée avec un couple d’homosexuelles. 

    Elle sera accompagnée de la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui avait porté la loi ouvrant le droit au mariage homo en France. Les droits des homosexuels sont garantis par la loi en Afrique du sud. Mais dans la pratique, de nombreuses lesbiennes des townships sont victimes de graves discriminations. En Afrique, l’homosexualité est souvent réprimée.

    Dans la matinée de lundi, la Première dame doit s’entretenir avec une des épouses du président Jacob Zuma, qui pratique la polygamie, et visiter un service hospitalier dédié à la prise en charge de difficultés psychologiques et mentales d’enfants et d’adolescents, ainsi qu’une unité d’accompagnement des victimes de violences.

    BFM TV

  • Non classé

    Nelson Mandela/afrique du Sud : Des vérités qui ne sont pas bonnes à dire (vidéos)

    Depuis quelques semaines on assiste à une frénésie irrationnelle de la part de nos média menteurs. L’agonie de Nelson mandela est sous surveillance. Cette hystérie médiatique est à l’image de ce qu’est devenu l’ex-leader de l’ANC : une icône qui sert de cache misère. En effet, l’après apartheid est loin d’être aussi séduisant que ce que laissaient présager les jolis discours des marxistes et autres tiers-mondistes. Dans l’Afrique du Sud d’aujourd’hui règne l’ultra-violence, le racisme anti-blanc, les massacres de Zimbabwéens et la corruption venant d’une petite bourgeoisie noire qui a pris le pouvoir…. mais les média dévots s’en foutent, ils sont en adoration devant un mythe… laissons les sombrer dans la mièvrerie qui si nous n’y prenons pas garde, finira par nous étouffer et nous rendre plus bête et plus servile.

    Eric Zemmour : le culte médiatique autour de Mandela


    Eric Zemmour : le culte médiatique autour de… par rtl-fr

    Bernard Lugan : « Mandela n’a rien fait du tout, il a tout raté ! »
    Intervention de l’africaniste Bernard Lugan, expert pour l’ONU au TPIR et chroniqueur sur Radio Courtoisie, à l’émission de Robert Ménard sur i>Télé, lors de l’ouverture de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. A ne pas manquer !

    Chasse aux blancs en Afrique du sud.

    Mandela : quel héritage pour l’Afrique du Sud ?

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE