• Fil Info,  Politique,  vidéo

    Marseille : candidate Front de gauche aux législatives, elle rejoint le FN pour les municipales (Maj)

    Addendum:
    Marseille : Anna Rosso-Roig, Front de gauche en 2012 elle devient FN
    Un père syndicaliste à l’arsenal de Toulon, une jeunesse trempée dans le communisme, un passage à la mairie PCF de La Garde, dans le Var, et un long engagement à la CGT, où elle fut notamment conseillère auprès des salariés. « J’ai toujours baigné dans cette atmosphère », sourit Anna Rosso-Roig. Un climat qui l’a naturellement conduite vers le Front de gauche et des alliances avec le PS, sur la liste de René Olmeta en 2008 notamment.
    20130525_1_5_1_1_0_obj3860078_1_1369466322
    Sept années sans accroc, même si Pierre Dharréville, secrétaire départemental du PCF, se souvient « d’un relationnel compliqué pendant les législatives l’an dernier. La campagne s’était mal passée, elle menaçait de partir. Mais jamais je n’ai imaginé qu’elle puisse aller au FN. »

    (…)

    « Je ne suis pas passée au FN sur un coup de tête, explique cette habitante de Mazargues, assistante juridique après de solides études de droit. Après avoir été séduite par un discours de Steeve Briois en novembre à Marseille, j’ai longuement étudié ce parti. Je n’y ai pas rencontré de racistes, de durs, mais plutôt une ambiance familiale. Être au FN ne m’empêche pas de rester engagée dans la vie sociale. »

    (…)

    « Le FN fédère mieux les girouettes et les perchés que moi, je n’en suis pas jaloux. Dans ce cas précis, il fonctionne comme un vide-ordures », assène violemment Jean-Luc Mélenchon, leader du Front de gauche dont l’interview sera publiée dans nos colonnes ce dimanche.

    (…)

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE