• Culture, idées, Média...,  Politique

    «À bras ouverts»: Quand l’antiraciste Patrick Cohen fait une blague raciste.

    Cohen et ses complices de Càvous recevaient les acteurs du film controversé « À Bras ouverts ». Le film se moque d’une famille de gauche bourgeoise obligée de mettre en pratique son humanisme dégoulinant de démagogie en accueillant chez eux des Roms. (1)
    Accusés de s’être mis au service d’un projet raciste  les acteurs ont tenté de démontrer que le film était une comédie inoffensive. Et c’est au moment où l’un des acteurs expliquait que les roms présents lors des avant-premières riaient beaucoup que le journaliste  Patrick Cohen a sorti sa vanne à deux balles: « ils envahissent aussi les cinémas? » (On avait d’ailleurs constaté la même légèreté d’humour chez Valls.)

    Cohen aurait-il osé ce trait d' »esprit » sur les maghrébins, les africains ou les juifs. Surement pas. Car selon la convention des antiracistes labélisés: en matière de lutte contre le racisme on ne peut faire des exception qu’avec les Roms , les asiatiques, les blancs, les russes proches de poutine, les américains qui votent Trump et les français de souche. ..

    Cohen montre ici combien les « antiracistes » de profession sont des hypocrites et qu’ils sont souvent bien plus racistes que ceux qu’ils dénoncent comme tel. Notons d’ailleur qu’aucune association ni aucun journaliste, pourtant si prompt à faire la morale, ne se sont offusqués de la blague pas drôle de Cohen.

    Imaginez qu’un membre du Fn ou que zemmour se soit permis cet humour… que pensez-vous qu’il se serait passé?
    En fait Cohen incarne à merveille la raclure de gauche que Clavier incarne à l’écran. Il semble que ce soit le seul aspect subversif du film. Car il est rare que dans le cinéma français on ose tourner en dérision les immigrationistes bien-pensants toujours prêts à ouvrir les portes de la France à la terre entière à condition que les immigrés ne viennent pas déranger leur petit confort… car ce sont les pauvres qui doivent subir les conséquences de l’immigration mais surtout pas les riches.

    (1)
    Trailer du film

  • Culture, idées, Média...,  Média-mensonge et propagande,  Politique

    Propagande gouvernementale: #TousUnisContrelaHaine, un campagne contre le racisme à 3M d’euros

    La vidéo que vous ne verrez jamais à la télé





    Le gouvernement lance à partir de dimanche une campagne choc afin de dénoncer les préjugés et provoquer une prise de conscience.

  • Laïcité,  Politique

    Des musulmans tuent des juifs, mais la Licra poursuit Chauprade

    Dans un article récent, Paul Le Poulpe évoquait la scandaleuse plainte de la Licra contre le député européen Aymeric Chauprade.

    Les prétendus antiracistes lui reprochaient une vidéo où il avait exprimé un verdict clair, au lendemain des attentats de Charlie Hebdo : « La France est en guerre avec des musulmans ». Selon Jakubowicz et ses sbires, ce serait de l’incitation à la haine contre les paisibles disciples d’Allah…

    Pourtant, quand le 16 septembre 2011, Guy Sauvage donne la preuve dans une vidéo vue par plus de 2 millions d’internautes, que, dans les rues de Paris, des djihadistes ont réclamé qu’on égorge les juifs, la Licra n’a pas bougé une oreille.

    Pourtant, quand, à Vaulx-en-Velin, un maire adjoint d’une municipalité socialiste, le nommé Ahmed Chekrab, se fait prendre la main dans le sac en train de parler des « enculés de juifs », non seulement la Licra ne dépose pas plainte, mais on apprendra, dans un communiqué signée de la clique Jakubowicz, que « Ahmed Chekhab va se consacrer à la mise en place à Vaulx-en-Velin d’un plan de lutte contre le racisme, en partenariat avec la Licra. » Imaginez un pédophile dans une commission de l’enfance, c’est pareil !

    Faut-il rappeler en juillet 2014 les violentes manifestations anti-juives dans les rues de Paris et de Sarcelles, avec attaque de mosquées de la part de musulmans pro-palestiniens ?

  • Politique

    Les manipulations antiracistes de Hollande et sa clique ne marchent plus !

    Il est des signes qui ne trompent pas. Les vieilles manipulation de Hollande et sa clique ne marchent plus. Ils ont beau, avec la complicité des médias aux ordres, nous faire le coup de racisme, plus grand monde n’est dupe. Malgré une propagande soviétique de plusieurs semaines autour de Taubira, Jean-Philippe Désir n’a même pas été capable de remplir La Mutualité, ce mercredi.

    Tous les intervenants, la Garde des Sceaux en tête, ont eu beau glapir que la République est en danger de racisme, le peuple s’en fout. Il se moque que Taubira soit noire, ce qu’il constate, c’est que cette femme nous hait, est responsable d’une loi mémorielle inique et raciste, du mariage et de l’adoption homo et qu’elle remet en liberté des racailles multi-récidivistes qui agressent et assassinent les nôtres. Plus ils en font des tonnes en faveur d’une ministre de la Justice justement exécrée, plus ils creusent leur tombe. Et en outre, voyez la manière dont elle a salué le public… Imaginez que Marine Le Pen ait fait le même geste, on imagine le déchaînement médiatique !

    TaubirasalutnaziHollande et sa clique sont à l’agonie. Ils ont beau, par leurs associations dites antiracistes, gavées de subventions, avoir appelé à des manifestations partout en France, ils se sont ramassés, ce samedi, bide sur bide. Même à Paris, à l’appel de 101 organisations, ils ont fait 3900 personnes, clandestins compris, obligeant les Tartakowki (LDH) et Jacubowicz (Licra) à de grotesques gonflages de chiffres pour sauver la face.

    Ils ont beau promouvoir, avec l’inévitable Jamel Debbouze, un film, La Marche, où les rappeurs racistes insultent même le bien-pensant Charlie Hebdo, c’est un autre fiasco magistral, 552 entrées, dans vingt salles parisiennes, le premier jour !

    Ils ont beau manipuler les chiffres du chômage, plus personne ne lit leurs journaux, et ne

  • Laïcité

    Quand l’antiracisme rapporte gros…

    La demande de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen par le ministère de la Justice m’intéresse au plus haut point.

    En effet, le 10 décembre 2010, la présidente du FN faisait un parallèle entre les prières de la rue Myrha, à Paris, que dénonçait, vidéos à l’appui, Riposte Laïque, et l’Occupation. Dans la foulée, notre journal publiait un édito intitulé : « Bien sûr que les prières dans la rue, les voiles, le halal et les mosquées sont des symboles d’occupation et de conquête ! »

    Quelques jours plus tard, la Ligue des droits de l’homme (LDH) annonçait son intention de déposer plainte contre la députée européenne, mais aussi contre ce dernier édito de Riposte Laïque, et un autre, plus ancien.

    Nous avons été jugés, le 3 février 2012, Pascal Hilout et moi, devant la trop célèbre 17e chambre correctionnelle, après que des Michel Houellebecq ou Brigitte Bardot y eurent été traînés. Le premier avait eu le tort de dire que « la religion la plus con, c’est quand même l’islam ». Il fut acquitté. La deuxième, qui a consacré sa vie à défendre la cause animale, a eu le malheur de s’indigner de la barbarie de l’égorgement halal. Elle sera lourdement condamnée, à cinq reprises.

    Le 3 février 2012, c’était donc notre tour. Avec mon ami Pascal Hilout, né Mohamed, forcément un dangereux raciste, nous étions poursuivis par la LDH, la Licra, le Mrap, Sos Racisme et le Collectif contre l’Islamophobie en France.

    Ces braves gens exigèrent des dommages et intérêts d’un montant de 150 000 euros.

    Le 25 mars, le verdict tomba : j’étais condamné à 4 000 euros d’amende, Pascal à 1 500, et on nous demandait de verser à nos vaillants accusateurs 6 700 euros de dommages et intérêts. Total : 12 200 euros ! Naturellement, nous avons fait appel.

    Or, Valls, en inaugurant la mosquée de Cergy

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE