• Économie, Écologie...,  Politique,  vidéo

    François Fillon le candidat du Medef, du CAC 40 et du Groupe mondialiste Bilderberg (Màj)

    Le 29 Novembre 2016


    Le 28 Novembre 2016
    Avec Henri de Castrie, président-directeur général d’Axa assurance, dans son équipe on comprend pourquoi Fillon veut donner la sécurité sociale au privé. L’appartenace de quelques uns de ses soutien au groupe Bilderberg fait de Fillon le candidat de la Finance et de la mondialisation.

  • Économie, Écologie...

    Trois entreprises du CAC 40 déplaceraient à Londres une partie de leur état-major

    On dit Bravo François !

    – – – – – – – – – – – – –

    Trois entreprises du CAC 40 seraient actuellement en train de transférer à Londres une partie de leur état-major, indique un des plus éminents notaires parisiens. Plus d’une centaine de personnes seraient concernées, au total. Ces mouvements seront étalés sur deux ou trois ans, pour plus de discrétion, mais répondent tous au même objectif : profiter d’une fiscalité plus avantageuse pour les cadres dirigeants, sans bouleverser l’organisation au sommet de l’entreprise. Pour s’en assurer, l’une d’elles a mené une étude avant d’arbitrer : celle-ci a conclu que ses cadres passaient près de la moitié de leur temps en déplacement à l’étranger. Les localiser à Paris n’est donc pas impératif.

    Les Echos

  • Politique

    Xavier Bertrand se démène pour que les entreprises décalent leurs plans sociaux après les élections

    Les amis du président de l’immigration et du chômage sont invités à freiner leurs ardeurs de vautours et à entrer en campagne. En effets, la bande du fouquet’s dont font parti les patrons de la Fnac et d’Areva ont reçu des instructions de la part de l’UMP pour ne pas durcir leurs projets de licenciements avant les élections. Et PSA comme Renault ont promis de ne rien annoncer avant le mois de mai.

    On est bien loin du candidat du peuple là non ?

    Le cabinet du ministre du Travail, Xavier Bertrand fait le forcing auprès des patrons pour éviter les plans sociaux. En cette période électorale, l’ex-secrétaire général de l’UMP qui n’a pas envie que les chiffres du chômage, déjà très élevés, ne se dégradent encore veut calmer le jeu d’ici aux élections.

    Ainsi, Alexandre Bompard (Fnac) ou encore Luc Oursel (Areva) ont reçu des instructions pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciement. La Fnac, qui a fait part de son intention de supprimer 500 postes (dont 300 en France) en janvier dernier, a été priée de ne pas aller au-delà pour le moment. Idem pour le groupe Areva qui projetait de se délester de 3.000 emplois dans l’Hexagone.

    Dans le secteur automobile, le couperet tombera après le mois de mai

    Les constructeurs automobiles ne sont pas en reste. PSA avait à l’automne annoncé une réduction de la voilure. Sur les conseils de la rue de Grenelle, le groupe ne fera aucune communication qui puisse inquiéter les salariés d’ici à mai 2012.

    Chez Renault, les relations avec l’Etat – actionnaire à hauteur de 15% – sont plus complexes, mais les mesures d’économie évoquées fin décembre par Carlos Tavares, le DG du groupe, sont repoussées de quelques mois. Elles devraient prendre effet au second semestre et non au premier comme prévu à l’origine.

    Les dirigeants ont bien compris que le timing ne leur était pas favorable. L’exemple de Lejaby en a échaudé plus d’un. Ils savent qu’au moindre plan social, les politiques s’en mêleront. Beaucoup n’ont pas envie de voir défiler dans leur usine, les différents candidats prendre fait et cause pour leurs employés.

    Challenges

Prêchi Prêcha radio Prêchi Prêcha radio
LIVE OFFLINE